BienvenueBienvenue  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Libre .: Into the nothing.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Libre .: Into the nothing.   Ven 31 Aoû - 23:07

Je venais tout juste d'arriver, et pourtant, je n'avais jamais réellement quitté cet endroit. Amentia. C'était en quelques sortes ma maison depuis mes seizes ans et je ne m'en lassais jamais. Chaque fois que je passais le pas de la porte principale, c'était un nouveau jour encore bien différent qui s'annonçait. Seulement, cette année, ce n'est pas en tant qu'élève que je la passais, mais bien en tant que surveillant. Disons que retourner en Angleterre, après tout ces événements, aurait été la plus folle des idées que j'aurai pu avoir. C'est pour cela, que ma décision finale fut de rester ici, en France, parmi mes 'semblables'. Les monstres, je veux dire. Cette région de France était... Comment dire, beaucoup plus accoutumée aux monstres que l'était le petit village dans lequel je vivais autre fois, avant d'être enfermé en centre. Je dois avouer que ma vie n'avait jamais été un long fleuve tranquille, comme le dit le film, mais plutôt une suite d'événements sans queue ni tête, surtout depuis la découverte de ma réelle identité... Je suis un cerbère.

Depuis que j'ai appris la nouvelle, c'est à dire de nombreuses années, j'ai tendance à penser que je mène une vie de chien. Quelques embuches, des personnes déplaisantes et un temps maussade, cela suffisait à faire de mes journées un échec. Et mon sang de chien m'empêchait de faire avec. J'avais constamment cette envie de grogner et de raler, de faire comprendre mon ennui et de le crier sur tous les toîts. Avant... Bien avant d'être chien, je n'étais pas ainsi. J'étais un simple garçonnet innocent qui ne ressentait pas le besoin de se plaindre et qui ne vivait jamais dans la colère. Mais ce temps était révolu. Aujourd'hui, lorsque quelque chose ne me plaisait pas, j'aboyais et j'attaquais. Mon caractère avait bien changé depuis les premiers jours. Être un monstre, ce n'est pas facile tous les jours, surtout lorsque celui-ci a trois têtes, et donc trois énormes machoires.

Nous étions donc au tout début de l'année scolaire. Cette fois, mon uniforme ne s'accordait plus à celui des élèves, vu que mon rôle avait changé du tout au tout. J'étais passé de l'autre côté de la barrière. À présent, je n'ennuyais plus les surveillants, c'est les gosses qui allaient me chercher des noises en jouant les caïds. Mais ils ne savaient pas encore à quoi s'attendre. Les surveillants du passé eux, n'étaient ni chien ni cerbère. Moi, je n'allais pas me laisser faire. Nous n'étions même pas encore à la rentrée que je pensais déjà à la façon dont j'allais éduquer et faire obéir toutes ces bestioles. J'avais encore le temps d'y songer, vous me direz car ce soir, se déroulait quelque chose de plus important: le cocktail d'entrée. Et, étrangement, je m'étais mis en tête de m'y rendre. D'habitude, les festivités, ce n'était pas trop mon truc. Disons, qu'adolescent, je n'avais pas trop eu l'occasion de faire des virées en boite ou autre.

Mais cette fois, j'allais être de la partie. Enfilant des vêtements plus ou moins sobres et plus ou moins... classes, je me dirigeai alors vers le hall où se passait la petite réception. Il se faisait déjà tard, il devait y avoir déjà pas mal de monde présent. Mais après tout, je n'étais pas l'élément clé de cette réception, elle aurait eu lieu même sans ma présence. Cependant, je ressentais le besoin de m'y présenter, pour faire bonne figure. Cette année, c'était moi, Pryam contre le monde entier. Je n'avais plus ma bande de copain pour jouer les rebelles. Non. Juste moi. Prenant une grande inspiration, je m'insinuais entre les deux grandes portes d'entrée, discrètement avant de faire glisser mon regard sur la foule. Plusieurs minois m'étaient familliers, tandis que le reste devait être composé de nouveaux élèves, et nouveaux membres du personnel. Peut-être devrais faire connaissance et m'intégrer au plus vite? Ou peut-être pas...

Me glissant dans un coin, près d'une table où plusieurs flutes de champagne étaient posées, je glissais ma main entre elles et en saisit une telle une proie, l'amenant à mes lèvres. J'eus vite fait de saluer mes supérieurs de loin, poliment, pour ensuite retourner vaquer à mon occupation principale; observer. Mes sens étaient à l'affût, le moindre tintement de verre provenait à mes oreilles, la moindre odeur me chatouillait le nez. Ce n'était pas plaisant tous les jours d'être un chien, je vous le dis moi. Je préférais ne pas m'introduire dans la foule histoire de ne déranger personne et de n'être forcé à parler avec aucun d'entre eux. Je soupirais. Mon verre était déjà vide, et cela faisait seulement trois minutes que j'étais ici. Quelle soirée prometteuse.
Revenir en haut Aller en bas
Aeternam Tantibus Vespere

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Croquemitaine
Classe: 1ère année
Age & Sexe: 16 - Feminin

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Sam 1 Sep - 1:31

Voilà maintenant 15 minutes qu'Aeternam attendait pour entrer dans l'immense école.
Troublée par la présence d'autant d'élèves, elle attendait assise à l'arrière du véhicule familial.

« Allez ! Lance-toi maintenant. Lui dit son père en riant d'elle.
- Et si ma forme ne tient pas ? Je vais encore être ridicule.
- Si tu te sens mal tu auras toujours la potion de maman avec toi. Prends ton courage à deux mains et avance. Je ne resterais pas là indéfiniment. »

Aeternam suivit donc les conseils de son père et avança pas à pas vers l'établissement prestigieux qu'elle avait imaginé de mille façons.
Elle arriva devant les grandes portes et se retourna pour apercevoir ses parents qui l'encourageaient encore à avancer.
Elle serra la fiole au fond de sa poche et passa le pas de la porte quand elle fut soudainement emportée par la foule d'élèves qui, tout comme elle franchissait le seuil de l'entrée.

J'aurais du m'imaginer bien plus grande...

Elle se laissa porter, bien obligée, durant quelques secondes qui lui parurent pourtant une éternité.
Émerveillée par la splendeur du hall, Aeternam en oublia ses inquiétudes et continua d'avancer le nez en l'air. Elle ne faisait plus attention où ses pieds la guidaient quand, malencontreusement, elle renversa un plateau de coupes de champagne sur un homme, pourtant isolé, qui avait l'air de les apprécier.

Pas encore 5 minutes que je me ridiculise déjà.

« Je suis vraiment désolé Monsieur, je ne vous avez pas vu. » Dit-elle d'un air dépité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Sam 1 Sep - 20:11

J'étais paisiblement posé là, à regarder les gens vivre et s'animer. Certains jeunes riaient à gorge déployée tandis que d'autres, certainement nouveaux se montraient plus discrets. Certains étaient même accompagnés par leurs parents. personnellement je n'avais même pas eu le choix de venir seul, et même si j'avais pu choisir, j'aurais décidé de venir non-accompagné. Cette nouvelle vie n'avait rien à voir avec celle que je menais avant, mes parents n'en faisaient donc plus partie. Perdu dans mes pensées, me remémorant quelques malheureux souvenirs, même mes sens aigus de canidé ne purent me prévenir de ce qui allait arriver. La masse de gens se poussait à l'entrée pour pénétrer dans la salle et tous se bousculait l'un l'autre sans trop faire attention. C'était ainsi que les accidents arrivaient, malheureusement.

Je ne compris pas réellement les secondes qui suivirent. Tout arriva si vite que, même lorsque je sentis le liquide couler le long de mon corps, je ne tiltais pas. Je me tournais alors vers la table et remarquais la... 'petite chose', qui venait de faire la gaffe. Je sentis la colère monter en moi, mon sang ne fit qu'un tour. C'était le genre de choses que je ne pouvais supporter: les gens maladroits! Ils étaient toujours là où ils ne devaient pas se trouver. Comme elle là, ce petit moucheron haut comme trois pommes. "Putain..." m'exclamais-je. C'était naturel, je ne pu retenir ce mot, aussi laid soit-il. Je ramassais alors le plateau sans réellement me préoccuper de l'élève maintenant... Bien que vu sa taille, j'avais quelques doutes. Disons qu'elle aurait pu avoir 10 comme 20 ans, on ne pouvait être sûr de rien avec des monstres. "Ça commence bien! Premier jour et tu t'en prends déjà à ton surveillant!" ajoutais-je alors que je remettais les flutes sur la table... Celles n'étant pas cassée du moins.

Je me devais de rester calme, de faire bonne figure. Le cerbère que j'étais se devait d'être un bon surveillant et de ne pas laisser ses pulsions animales prendre le dessus... Tout serait fichu alors. Je soupirais alors que je prenais soin de tamponner mes vêtements avec un essuie-tout, histoire d'enlever le surplus. Je me changerais plus tard, je n'avais pas tellement le choix. "Je suppose que tu es en première année?" dis-je en la regardant, mes yeux bleus la toisant. "Bienvenue... Même si tu aurais pu faire une entrée un peu moins fracassante. Je suis Pryam, un de tes surveillants."

Revenir en haut Aller en bas
Charles Tirpudin

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 31/08/2012

Feuille de personnage
Race: Ours Garou
Classe: Surveillant
Age & Sexe: 35ans / Homme

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Sam 1 Sep - 21:31

Entrant dans l'école où se déroule la réception pour l'ouverture, il regarde toutes les personnes présentes, sachant que cela allait lui faire du bien de côtoyer autant de créatures, humaine ou pas. Son odorat sur-développé ne pouvant le tromper, après des siècles et des siècles de transformation, il pouvait reconnaître un humain malgré tous les parfums et autres eau de toilette qu'il pouvait mettre. Vêtu d'un long manteau noir lui couvrant tout le corps, d'épaisses boots et de fins gants noir en cuir, Charles, surveillant, reste attentif à tout ce qui pouvait se passer autour de lui.

Souriant mais pas trop à cause de sa denture à tendance carnivore, qui, pourtant, malgré sa transformation, a toujours été le cas des qu'elles poussèrent à sa pure enfance.Le démon, comme on l'appelait il y a déjà presque mille ans.

Regardant la table où sont exposées toutes sorte de boisson, la langue sur les lèvres...
"Ce n'est pas raisonnable" pense t il.

S'approchant du la table, il prend une coupe vide.
Il sort, avec aucune discrétion -pour cause, qu'ici, certaines créatures peuvent voir, entendre ou sentir tout ce qu'il se passe ou se présente autour d'eux; la discrétion, dans cette école, ne pouvant exister-, une flasque en argent pur avec, dessus, un blason représentant ses marques de noblesse, pourtant oubliées depuis très longtemps maintenant et se sert une coupe.
Un liquide rouge; du sang...animal bien évidement, comment un protecteur de la race humaine ne pouvait en faire autrement.
Un certain arôme pouvait sortir de cette coupe de sang frais, une petite odeur, très légère, d'anti-coagulant et un doux parfum de vin qui, pour toutes personnes présentes, ne pouvait trouver d'où et de quand il appartenait.

Voyant ce qu'il venait de se passer à côté de lui, il s'avance vers l'élève maladroite, lui lance un petit sourire ne laissant pas du tout apparaître un millimètre de dent.


"Bonjour mademoiselle" ...suivi d'un petit salue de la tête, son regard rouge fluo ne la quittant pas d'une seconde.

Il s'avance, ensuite, vers le surveillant.

"Bonjour à toi, je suis Charles, surveillant. Ca va bien?
Il retire son gant droit, dévoilant une main aussi blanche que la pâleur d'un mort et la lui tend, un petit sourire au coin des lèvres, le regard rouge.

_________________
N’aie plus peur de la NUIT !!!
Revenir en haut Aller en bas
Aeternam Tantibus Vespere

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Croquemitaine
Classe: 1ère année
Age & Sexe: 16 - Feminin

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Dim 2 Sep - 2:42

Aeternam devint rouge comme une tomate accablée par ce sentiment qu'elle déteste par dessus tout mais qu'elle connait si bien : la honte.

Elle se préoccupait surtout de vérifier qu'il y ait le moins de témoins possible avant qu'un surnom stupide ne ruine sa scolarité. Ce genre d'étiquette qui ne vous quitte jamais.
Elle avait alors quasiment oublié sa victime lorsqu'elle l'entendit pester.
« Putain ... »
Elle le regarda alors avec des yeux ronds d'étonnement et ramassa les flutes au sol d'une main, tenant toujours la fiole de l'autre dans sa poche.

C'est pas croyable, ça n'arrive qu'à moi ces choses là, il a fallu que je tombe sur le colérique en plus ...

Lorsque le jeune homme se présenta, la gène se fit bien plus grande à l'intérieur du petit corps de la jeune élève. L'année commençait à peine qu'elle se faisait déjà remarquer par un surveillant.

Ne sachant pas analyser l'attitude du surveillant, elle se contenta de se présenter à son tour.

« Effectivement je suis en première année et je me nomme Aeternam. J'espère ne pas vous causer plus de problème à l'avenir. »

Devant le regard grave de son interlocuteur elle chercha une échappatoire, qu'elle trouva quand Charles, un autre surveillant, arriva.

Ouf !

« Bonjour monsieur. » répondit-elle timidement.

Malgrès l'apparance froide de ce dernier, elle trouvait la pâleur de sa peau plutôt apaisante. La gène d'Aeternam se laissait doucement endormir.
Étrangement, Aeternam se sentait finalement mieux au milieu de ces deux surveillants, bien qu'elle eut un léger accrochage avec l'un d'eux. Elle était comme à l'abri de la foule d'élèves qui venaient de lui jouer un tour.
Revenir en haut Aller en bas
Charles Tirpudin

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 31/08/2012

Feuille de personnage
Race: Ours Garou
Classe: Surveillant
Age & Sexe: 35ans / Homme

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Dim 2 Sep - 17:36

Ayant suivit ce qu'il s'était passé, il regarde les deux protagonistes.
N'arrivant pas trop à comprendre comment on pouvait être colérique, lui qui est d'un calme absolu, il regarde la jeune fille toute rouge.


"Te sens tu bien Aeternam ?" il avait évidement entendu le prénom de la jeune demoiselle lorsqu'elle s'était présentée a Pryam.

"Je suis également ton surveillant, Charles, y a t il quelque chose que je puisse faire pour toi ?" le ton de sa voix est d'un calme légendaire et d'une douceur extrême, il enchaîne par un petit sourire suivi d'un regard profond.

Il regarde sa coupe de sang; ces doux arômes de sang et de raisin macérés depuis des siècles donnaient une odeur et un goût très agréable olfactivement et gustativement.


"Je te pris de bien vouloir m'excuser" il avale lentement une gorgé de sa coupe, sort son mouchoir, s'essuie les lèvres et le range tranquillement dans une poche intérieur de son manteau

"Tu ne bois rien?" il te regarde

_________________
N’aie plus peur de la NUIT !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Dim 2 Sep - 18:31

HJ: Il y avait un ordre, c'est à dire Aeter, moi, puis toi Charles. Mais bon c'est pas grave.

"Ça va" lâchais-je lorsque le nouveau surveillant, au visage étrangement pâle vint vers moi, se présentant. Tiens, un collègue. Quelle joie. Cependant, il sembla bien plus s'intéresser à l'élève gênée qu'à ma personne, c'est pourquoi je ne prêtais pas plus d'attention à lui. Disons que je n'avais pas envie d'être aimable. Cette fillette qui me renversait dessus, ça passait encore... Mais ce gars à la tronche de dracula, je dois avouer qu'il m'énervait un peu. Je n'avais pas réellement envie de me le coltiner toute la soirée. Soupirant, las, je récupérais alors une des flutes qui n'était pas tombée et la but, vivement. Mon regard bleu scruta un instant les deux énergumènes présents, et leur discussion peu importante.

Constatant que je n'avais rien à faire ici, malgré le fait que j'y étais venu en premier, je tournais la tête vers eux et ajouta d'une voix grave. "Je vous laisse." Je ne fis pas plus de cérémonie et m'écarta d'eux de quelques pas, avant de poser la coupe vide et de me glisser dans la foule. J'allais à contre courant vers la sortie, où plus de gens entraient que d'autres sortaient. Ce n'était que le début de soirée et je ressentais déjà le besoin de me retirer. Maudits soient-ils. Peut-être que si les choses avaient été différentes, si ce surveillant avait été moins "monstre des années passées que l'on ne peut comprendre", j'y aurais passé ma soirée moi aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Aeternam Tantibus Vespere

avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 07/08/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Race: Croquemitaine
Classe: 1ère année
Age & Sexe: 16 - Feminin

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Mar 4 Sep - 13:27

Aeternam Observait l'attitude des surveillants.
Suite au départ de Pryam elle prit tout de même la peine de répondre à Charles qui la regardait de ses profonds yeux rouges.

« Tout va bien, je suis un peu maladroite et je découvre l'école. » Répondit elle tout sourire.

« Vous êtes surveillants dans cette école depuis longtemps ? » Demanda t-elle alors que Charles buvait délicatement son vin. L'odeur chatouilla les narines de la jeune fille.

« Non, je préfère éviter, je ne manie pas encore très bien mon corps, je ne sais pas comment il réagirait si je faisait des choses dont il n'a pas l'habitude. »
Revenir en haut Aller en bas
Charles Tirpudin

avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 31/08/2012

Feuille de personnage
Race: Ours Garou
Classe: Surveillant
Age & Sexe: 35ans / Homme

MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   Mar 4 Sep - 14:47

Il regarde Pryam partir sans dire un mot étrange créature pense t il je pense que cela ira mieux prochainement fronçant un sourcil.

Il regarde la petite créature devant lui buvant encore une petite gorgée de cette douce boisson et s'essuie la bouche une nouvelle fois.

Il sourit.


"Je vois, surement à cause du stress du premier jour n'est ce pas ?"

"Je suis un petit peu dans ton cas, je suis nouveau ici mais je pense que le stress ne ronge moins un surveillant qu'un élève."

"Je te souhaite que tout aille mieux dans les jours qui viendront car cela pourrait t'attirer des problèmes dans un monde comme dans le notre où traine divers monstres; il faut être prudent."


Il marque un très court silence et regarde sa coupe.

"Tu as raison, il ne faut pas aller à l'encontre de sa propre nature, je ne devrai pas boire ma propre boisson mais, vois tu, je ne peux rien boire d'autre donc, voyant toutes ces personnes boire divers boissons, je me suis dit que ce n'était pas si grave, je n'en suis pas addicte pour autant."

Il s'arrête de sourire précipitamment.

"Cela me rend mélancolique."

Son regard s'assombrit, ses yeux devenant moins clairs.

"Je suis désolé, Tu n'as pas à être victime de cela."

Il se ressaisit souriant à nouveau, le regard clair.

"Mon rôle est que tout, ici, se passe pour le mieux pour chacun des élèves. Etudies tu quelque chose en particulier ? Désolé de te demander cela mais je ne connais pas encore trop bien le principe de cette école, je n'y suis jamais allé." le son de sa voix est calme.

_________________
N’aie plus peur de la NUIT !!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Libre .: Into the nothing.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Libre .: Into the nothing.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Rôle Play :: Event [Cocktail de bienvenue]-
Sauter vers: