BienvenueBienvenue  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pryam Alexander - Done

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pryam Alexander - Done   Jeu 30 Aoû - 22:44




    I - Etat civil

  • Prénom et nom: Pryam Alexander
  • Sexe: Homme
  • Age: 21 ans
  • Race: Cerbère, chien des enfers.
  • Nationalité: Anglais
  • Niveau d'études: /
  • Métier: Surveillant.

    II - Descriptions

  • Description physique:
    Le jeune homme a tout d'un homme que l'on pourrait envier. Il mesure au delà d'un mètre quatre-vingt cinq, pèse un peu plus de soixante-dix kilogrammes et possèdent une peau d'une pureté incroyable. Cependant, il s'avère un peu maigre et peut-être pas assez musclé, mais cela lui convient amplement. Après tout, le sport intensif ce n'est pas son truc, il préfère grandement lézarder devant la télévision.

    Ses cheveux sont de jais et mi-longs, rappelant la noirceur de l'enfer, et, à l'inverse, ses yeux sont purs et clairs comme l'eau d'un océan. Un drôle de contraste sur un seul visage, n'est-ce pas? Pour ajouter une touche à cette perfection, il faut préciser qu'il ne possède aucune marque (cicatrices, brûlures) si ce n'est un tatouage en forme de code barre à l'arrière du crâne, sur la nuque précisément. Un lointain souvenir quelque peu désagréable, mais aujourd'hui il porte plutôt cela en provocation qu'en malédiction. Cependant, il possède de nombreux piercings, et c'est pour cela qu'on apparente souvent son style au punk ou au grunge. Les gens pensent ce qu'ils veulent.

    Concernant sa façon de s'habiller, elle est plutôt diverse. Préférant les jeans et les gilets sombres, il optera souvent pour des vêtements simples et passepartouts. Même si son caractère et sa façon d'être crient le contraire, Pryam n'aime pas tellement se faire remarquer. On a d'ailleurs souvent la fâcheuse impression que le garçon ne prend pas tellement soin de lui, préférant rester au lit plutôt que de se rendre dans la salle de bain. Heureusement pour lui, il est coiffé dès le levé grâce à ses cheveux mi-longs légèrement ondulés.

  • Caractère:
    Pryam est une personne dotée d'un caractère large, notamment car il peut se montrer colérique comme tout à fait aimable... Et là est certainement son problème. Plus jeune, il avait tout d'un ange, mais lorsqu'il a découvert qu'il était un monstre, son caractère avait déjà commencer à changer de couleur. Il s'était assombrit, prouvant bel et bien que du sang de monstre, et plus précisément, du sang de cerbère coulait dans ses veines. Dans la mythologie, ce chien à trois têtes n'était guère réputé pour sa patience et sa gentillesse. Et disons que ces traits se retrouvent chez l'anglais; il est impatient et a le sang chaud, si bien qu'il réagit souvent au quart de tour et agit sur un coup de tête lorsqu'il est en colère. À l'inverse, lorsqu'il est posé et loin de toute tension, il peut se montrer très sage et réfléchit.

    Disons que le jeune homme est un nerf ambulant et qu'il ne faut pas trop jouer avec ses pieds, ses pattes pardon pour le garder calme. Il suffit d'une mauvaise réflexion ou d'un regard de travers pour piquer son orgueil à vif. Non pas qu'il soit fier de sa personne ou du monstre qu'il est, et encore moins de ses origines, plutôt qu'il sait ce qu'il vaut et qu'il n'a pas besoin des autres pour être conscient de sa valeur. Les personnes hautaines et hypocrites l’insupportent, si bien que souvent, tel que le faisait le cerbère devant les portes de l'enfer; il les effraye et leur fait comprendre que la fuite est la seule des options.

    En bon chien errant qu'il est, on retrouve souvent Pryam seul à lire ou bien à écouter de la musique. Car oui, sa grande passion c'est la musique. On peut retrouver une guitare sous son lit ou encore d'autres instruments dans ses placards. Toujours armé de son mp3, c'est ainsi qu'il vaque à ses occupations dans les couloirs du pensionnat. Cependant, cela ne veut pas dire qu'il ne surveille pas ou n'entend pas. Il ne faut jamais oublier que les chiens ont les sens exacerbés lorsqu'il s'agit de chercher et de fouiner.

    Un peu mystérieux et souvent difficile d'approche, Pryam se comporte exactement comme ses confrères loups dans les vastes forêts. Il ne fait confiance qu'à sa meute, et autant dire qu'aujourd'hui, il en est le seul membre. Voilà pourquoi le montre ne compte que sur lui-même... Car on est jamais mieux servi que par soi-même. Cependant, cela ne fait tout de même pas de lui un asocial... Disons qu'il calcule tout, jusqu'à ses rencontres et les circonstances de ces dernières. Il sait quelles personnes en valent la peine, et tout cela grâce à son flair de chien.

    Malheureusement, notre Pryam a un petit problème. Dès qu'il rencontre une personne qui l'intéresse, et qu'il souhaite passer à un quelconque stade supérieur, il a énormément de mal à se maitriser. Et c'est ainsi qu'une fois, en voulant passer à l'acte avec une jeune demoiselle, il s'est retrouvé ridiculisé, une queue collée à la croupe et des oreilles plantées sur la tête. Disons qu'à présent, il redoute quelque peu le contact physique et trop intime, de peur d'un jour se retrouver avec quatre têtes. Les trois siennes et celle de son/sa partenaire. Ce ne serait pas bien drôle.

    Pour terminer, je dirais que même s'il semble sûr de lui et veut tout maitriser, souvent il est maladroit et incertain. Ce n'est qu'une apparence qu'il se donne pour repousser les autres. Il peut sembler rude mais possède un grand cœur, enfouit dans de multiples carapaces qu'il s'est forgé avec les années de rejet, de jugements et de tests qu'il a dû subir depuis la découverte de son pouvoir.

  • Position vis à vis des humains:
    Pryam s'avère être neutre. Notamment car d'un côté, sa famille humaine l'empêche de prendre parti et qu'il éprouve une affection particulière pour eux, mais aussi car à l'inverse, il ne supporte pas les humains qui voient les monstres comme des bestioles présageant la mort et les coulées de sang. Ceux-ci ne semblent pas comprendre et cela le met hors de lui. Mais il n'ira pas s'en prendre à eux de plein gré... Sauf peut-être dans un accès de rage, tous crocs dehors.

  • Position vis à vis des monstres:
    Il n'a aucun sentiment envers ses semblables, et souvent ne les juge même pas comme tel. Ce sont juste des Hommes qui n'ont pas choisi leur destinée. Ça aurait pu être n'importe qui, eux comme bien d'autres. Alors il faut assumer, et transformer cette malédiction en avantage.... Ce qui s'avère tout de même compliqué.

    III - Histoire

    À l'aube de l'an 2216, naquit un garçon aux cheveux noirs comme l'ébène, aux yeux si sombres que l'on pouvait y percevoir les flammes de l'enfer. Cependant, à cette époque, peu de parents encore cherchaient à savoir si leur progéniture était un monstre. C'est pourquoi le bébé, prénommé Pryam fut tranquille durant les premiers moments de sa vie, sans scientifiques et fous à ses trousses. Il pu de cette manière s'épanouir dans un environnement familial sein et tout à fait commun. Enfant unique, il fut fortement gâté par ses parents, à un tel point qu'il se considéra très tôt comme un prince. À cet âge, le garçonnet se proclamait déjà prince d'Angleterre sans en avoir réellement averti sa réelle reine. Mais plus personne ne parlait réellement de royauté à cette époque, dû à l'émergence soudaine de la France. Tout semblait si ridicule comparé à ce nouvel empire et ses familles de monstres, qui ne faisaient que se dupliquer. Bientôt, ils n'eurent plus assez de doigts sur leurs mains pour les compter.

    Mais, mais... Les Alexander pensaient n'avoir rien à faire avec ce côté du monde. Toute cette noblesse, cette puissance et ces guerres de pouvoir. Eux n'étaient que de simples villageois de classe moyenne, heureux et comblé par leur petit garçon qui lui, vivait paisiblement sa vie en se rendant à l'école et en faisant ses devoirs. Pryam ne se souciait de rien à cette époque, si ce n'est que ses peintures sèchent vite et plaisent à sa 'maman'. Cependant, ils ne s'attendaient pas à ce que leur vie prenne un tournant inattendu.

    Le petit Pryam, à peine haut comme trois pommes et ne pouvant articuler plus de dix mots, fut une fois renvoyé de l'école pour agressivité. Il avait apparemment attaqué soudainement un de ces camarades de classe qui n'aurait pas voulu lui rendre son stylo. Certes, à cet âge nous sommes insouciants et ne mesurons pas notre force... Mais là, c'en était presque inhumain. Il avait -selon les dires du professeur présent à ce moment- attrapé son camarade par les cheveux, saisit son stylo et lançé le pauvre gamin à travers la pièce, qui s'était ouvert le crâne contre le coin d'un meuble.

    Heureusement, plus de peur que de mal. Les parents du blessé qui avaient crié à la fracture crânienne se retrouvèrent bête lorsque le diagnostic annonça une simple écorchure au crâne. Mais peu importe les conséquences, le directeur ne voulait plus de cet enfant 'incontrôlable' sous son toit. Et, comme dit précédemment, l'heure des monstres n'avait pas encore sonné chez les Alexander, et ils ne firent pas le rapprochement... Ou ne le voulurent pas.

    Ils forcèrent alors leur petit protéger à se rendre deux fois par semaine chez un psychologue, pour faire bonne figure. Dans les rues du petit village, tous les regards étaient posés sur eux et leur petit monstre -dans le sens voyou, puisqu'il n'en était encore rien-. Auparavant très croyants, madame Alexander n'osait même plus se rendre à l'église de peur d'être jugée pour l'acte de son fils. Elle ne vivait plus. Aucun d'eux ne vivait, ils restaient cloitrés dans leur petite maisonnette de campagne.

    Seulement, Pryam se montrait de plus en plus turbulent. Il ne tenait pas une seule seconde en place et profitait de chaque occasion pour balancer un objet par terre et l'admirer se briser en morceaux. Souvent, il ramassait même les bouts de verre pour les glisser dans sa bouche lorsque sa 'maman' avait le dos tourné. Cela se terminait souvent avec des écorchures et d'autres blessures insignifiantes.

    Dans les semaines qui suivirent, les Alexander ne sortirent plus que pour aller acheter du pain, aller travailler et amener le petit au psychologue. Ce dernier devenait de plus en plus effrayant. Il en arrivait même à un stade où, au lieu de parler et de répondre tel un humain, il grognait. C'est alors son psychologue qui prit la décision de lui faire passer des tests dans un laboratoire spécialisé en cas paranormaux.

    Les tests prirent des semaines, des mois à aboutir, personne ne savait mettre de nom sur la 'maladie' du petit Pryam, qui aujourd'hui était tout de même âgé de 12 ans. Cela faisait des années qu'ils vivaient en toute discrétion et que le petit ne faisait que trembler et tourner sur lui-même dû au manque d'espace que lui offrait cette vie confiné à l'intérieur. Presque psychotique, il fut placé en centre pour être certain de ne pas s'en prendre à ses parents dans le futur.

    Finalement, après des années de recherche et de quasi enfermement pour le presque adolescent, le verdict tomba lorsque le jeune homme, provoqué par ses confrères durant une nuit un peu festive au centre, se transformant en montre à trois têtes, semblant être un croisement entre un loup-garou et un chien domestique. Jamais les scientifiques n'avaient vu de pareils cas, du moins pas en Angleterre.

    Ne sachant quel nom donner à ce métamorphe d'un nouveau genre, il fut convenu que cette race serait nommée cerbère en souvenir du chien qui gardait la porte des enfers. Tout ce que les scientifiques espéraient était que cette soudaine transformation ne rende pas fou et agressif le garçon. Il y avait énormément de risque au vu de la bête noire qu'il était, au fond.

    C'est ainsi, qu'après deux ans, il fut décidé que Pryam serait envoyé en France, à Amentia. Là-bas, il pourrait apprendre à se maitriser et à garder sa carapace humaine dans n'importe quelle situation. En effet, avec les années passées à Amentia, l'adolescent devint bien plus sympathique avec ses semblables et sû, malgré la colère, se contenir et garder une forme semi-chien, voire humaine. Au bout de ses années d'étude, Pryam refusa de retourner en Angleterre, là où tout le monde le jugeait à cause de ses actes d'il y a quinze ans.

    La France était à présent sa nouvelle nation, sa nouvelle maison. Il n'y avait qu'ici qu'il se sentait comme chez lui, et mieux encore, Amentia était son nouveau refuge. C'est pourquoi, moins d'un an après avoir eu son diplôme, le jeune homme postula pour le job de surveillant qu'offrait l'école. À présent, il vit au pensionnat et en surveille les entrailles du bâtiment, son flair de chien l'aidant énormément.

    IV - Vous

  • Pseudo : OuR
  • Age : 18 ans
  • Avis sur le forum ? (Graphiquement, etc.) : Il est bien!
  • Comment avez-vous connu le forum ? : Grâce à une membre pas encore inscrite.
  • Code du règlement :
Validé par Lydia


Dernière édition par Pryam Alexander le Ven 31 Aoû - 1:05, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pryam Alexander - Done   Ven 31 Aoû - 0:42

Je pense avoir terminé. o/
Revenir en haut Aller en bas
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Re: Pryam Alexander - Done   Ven 31 Aoû - 1:06

J'ai beaucoup aimé lire ta fiche, surtout la manière dont tu décris ton personnage (physique ou mental) et la manière dont on se rend compte petit à petit qu'il est un monstre =p

Donc fiche validée! wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pryam Alexander - Done   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pryam Alexander - Done
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Signature de contrat - Alexander Frolov
» F.T. d'Alexander Blake
» Alexander Caldin.
» ALEXANDER OVECHKIN .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors jeu :: Corbeille-
Sauter vers: