BienvenueBienvenue  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Adélys Fëanáro [Terminée]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adélys Fëanáro

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 25
Localisation : Westeros

Feuille de personnage
Race: Djinn
Classe: 3 ème année
Age & Sexe: Fille - 18 ans

MessageSujet: Adélys Fëanáro [Terminée]   Jeu 30 Aoû - 17:11


    I - Etat civil
  • Prénom et nom: Adélys Fëanáro (Naevia)
  • Sexe: Féminin
  • Age: 18 ans
  • Race: Djinn de feu (Efrit)
  • Nationalité: Égyptienne (Officiellement Grecque cf histoire).
  • Niveau d'études: 3ème année

    II - Descriptions
  • Description physique: Adélys est née en Egypte, pourtant sur le plan physique elle n’est pas typée, à vrai dire elle n’a pas grand-chose en commun avec les femmes originaires du proche orient. C’est une jeune femme de dix-huit ans plutôt particulière. Pour commencer ses yeux sont grands et violets à la façon d’une améthyste. L’autre curiosité naturelle de la jeune femme sont ses cheveux Lys les porte très longs, bien assez longs pour atteindre le haut de son bassin et recouvrir sa poitrine d’une épaisse chevelure ondulée, argentée et dorée qui contraste avec sa peau dorée et gorgée de soleil tel le sable du Sahara, sa terre natale. A vrai dire ses cheveux sont assez difficiles à décrire, ils sont d’un blond tellement clair qu’on penserait de loin voir du blanc et pourtant si on regarde la djinn de plus prêt elle n’a pas les cheveux semblables à ceux des albinos, ses cheveux forment en réalité un subtile mélange de mèches or et argent superposées sur une base de blond des plus clair. Contrairement à ses cheveux ses sourcils sont de couleur châtain, détails qui donne force et caractère au visage de la douce jeune femme. Sa bouche est plutôt petite et un poil pulpeuse. Adélys mesure à peut prêt un mètre soixante-cinq, son corps est svelte mais ce n’est pas un sac d’os, la jeune femme est assez musclée car vécue en nomade presque toute sa vie. Son corps est plutôt plaisant, en effet Lys a pour ainsi dire une belle chute de reins, la taille marquée, de jolies fesses rebondies et une poitrine assez généreuse.

    Adélys aime prendre du temps pour se coiffer, son pêché mignon : les tresses dont elle a appris toutes les subtilités depuis son enfance. Il n’est donc pas rare de pouvoir admirer son étrange chevelure ornée de toutes sortes de tresses diverses et variées sous toutes leurs formes les plus poussées, la coiffure est une sorte de passe temps pour elle. Le plus souvent, la djinn aime porter de longues robes faites de tissus légers et nobles. Son look atypique dégage quelque chose de divin qui n’est surement pas étranger à ses racines, les djinns ont depuis leur création étaient les serviteurs de Dieu. Pour tout dire la jeune femme ne passe pas inaperçue dans l’école au milieu de toutes ces jeunes femmes en mini jupe son style de « prêtresse » est plus ou moins bien accueilli par les élèves qui la trouve beaucoup trop mystérieuse et mystique.

    Mais sous sa véritable forme de djinn, Lys habituellement si douce et si jolie nous dévoile un tout autre visage… Ses cheveux habituellement si clairs s’enflamment littéralement au dessus de sa tête et forme un grand feu violent et indomptable. Sur le haut de son front deux cornes brunes et brillantes prennent place. Ses jambes toutes entière se retrouve entourée d’un rideau de feu aussi brûlant que le soleil et sa peau devient plus brune. La chaleur de son corps, déjà bien supérieure à 37°c quand elle sous sa forme humaine devient si brûlante qu’une personne normale ne maitrisant pas le feu ne peu plus la toucher sans risquer de très douloureuses blessures. D’ailleurs toute cette chaleur et ses flammes sont à l’origine de la perte de nombreuses de ses robes qu’elle a brûlées en se transformant.
  • Caractère: Adélys n’est pas une personne qui se laisse facilement approcher. Très mystérieuse, elle ne se dévoilera que si elle a une confiance absolue en vous… Le problème c’est qu’avant qu’elle fasse confiance à qui que ce soit le chemin est long. Malgré tout elle reste une femme polie et maligne, elle n’envoie pas balader les gens à tour de bras, elle préfère se forcer à sourire et prendre un ton enjoué pour jouer aux imbéciles, après tout mieux vaut avoir une horde d'alliés qu'on apprécie pas vraiment plutôt que des ennemis par dizaines... Les gens pensent ainsi au premier abord qu’elle est naïve et innocente mais elle ne l’est pas. En réalité le problème de la jeune fille est que sa vie est basée sur un mensonge et se faire démasquer pourrait lui être fatale. Ainsi elle s’est habituée à raconter des bêtises pour faire bonne figure auprès des inconnus.

    Mais Lys est aussi une personne fière, un peu trop peut être. Impulsive, elle n’hésitera pas à prendre ceux qui la contrarient de haut quitte à s’attirer des ennuis. A vrai dire après ce qu’elle a vécu elle s’est juré de ne plus craindre quoi ni qui que ce soit. Grâce à son côté « kamikaze » la jeune femme n’a jamais eu de problème à s’imposer en tant que leader dans n’importe quelle situation, son franc parler et sa détermination plaisent à ceux qui veulent bien la suivre. D’ailleurs c’est dans ce genre de situation que son entourage peut se rendre compte que la djinn n’est pas du tout la personne innocente et naïve qu'elle prétend être.

    En réalité, Adélys ne sait plus trop où elle en est, ni en qui elle doit croire, elle qui en tant que djinn avait toujours été destinée à une vie de servitude envers le créateur… Désormais elle ne sait plus quoi penser mais elle reste tout de même fervemment attachée à tout ce qu’elle considère comme sacré. Et si elle tolère la façon de penser de chacun, elle ne laissera en revanche personne cracher sur ses croyances. Lys à beau sembler être une femme douce, patiente et pacifique ; son corps et son esprit sont fait d’un feu ardent nourris par la rancœur et la haine, un feu bien plus violent que l’on ne pourrait y penser. Pour faire simple, si vous souhaitez énerver quelqu’un ne choisissez pas Adélys.

    Mais sous sa carapace de femme forte, Lys n’en reste pas moins une jeune fille à peine sortie de l’adolescence meurtrie par un passé qu’elle a enfouie au plus profond de son être. Ne jamais en parler mais ne jamais oublier telle est sa devise. Pour résumer Adélys est un véritable mystère, mais qui sait peut être quelqu’un arrivera un jour à la percer à jour ? En attendant elle essaye tout de même prendre le temps de rire avec sincérité des choses simples de la vie étudiante, après tout autant positiver et profiter d’Amentia au maximum puisqu'elle est obliger d'y séjourner...
  • Position vis à vis des humains: « Toutes choses à sa place ». Les djinns et les hommes sont des êtres différents et proche à la foi, il est écrit qu’ils seront tous soumis au jugement dernier et tout comme les hommes les djinns sont responsable de leurs actes et libre de leurs croyances. Pendant des millénaires l’homme, à plus forte raison dans le monde islamique, s’est doutait de la présence des djinns (qui à l’époque préféraient être invisible) sans trop savoir à quel point ils pouvaient être dangereux. Et pourtant, à la base leur relation était basée sur une peur mutuelle. Mais si les djinns préféraient les éviter hommes, les hommes eux préféraient demander la leur protection des djinns. En se rendant compte de ce phénomène apparenté à de la soumission, les djinns avaient décidé de tirer la situation à leur avantage ; « Puisqu’ils nous craignent, approchons nous d’eux et accablons-les par la folie et la peur. » Si les djinns étaient à la base des êtres craignant ils ont appris à ressentir les sentiments humain : peur, tristesse, colère… C’est en profitant de ces états que les djinns ont décidé d’inspirer l’effroi aux humains, Ils sont comme ces chiens qui sitôt qu’ils ont compris que vous aviez peur vous mordent. C’est pourquoi ils se considèrent comme supérieur aux hommes hiérarchiquement. Pour la plupart d’entre eux ce phénomène reste dans l’ordre des choses, après tout selon le Coran les djinns ont été crées « de la flamme d’un feu sans fumée » avant les hommes qui eux sont simplement fait d’argile qui plus est les humains à la différence des djinns sont dépourvus de pouvoirs.

    Adélys, a été élevée selon ces principes et la jeune femme les revendique. En d’autres termes elle n’a rien contre les humains elle est capable de les aimer, les protéger et n’est absolument pas enclin à les persécuter, elle préfère la bonne entente. Cependant ces derniers doivent rester à leur place de par leur nature plus faible. La jeune femme n’aura aucun scrupule à tourmenter un homme qui l’aurait prise de haut. Il serait honteux pour un djinn de se montrer faible face aux humains.

_________________
"Left me with life in hell."



Dernière édition par Adélys Fëanáro le Ven 28 Sep - 21:56, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://amentia.forum-actif.net
Adélys Fëanáro

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 25
Localisation : Westeros

Feuille de personnage
Race: Djinn
Classe: 3 ème année
Age & Sexe: Fille - 18 ans

MessageSujet: Re: Adélys Fëanáro [Terminée]   Ven 28 Sep - 20:49

III - Histoire



« Naevia… Je t’en supplie écoute moi Naevia, sauve toi… »
« NON ! JAMAIS ! TU M’ENTENDS, JAMAIS ! »
« Il est déjà trop tard pour elle comme pour moi. Naevia tu dois rester en vie...»
« IL N’EST PAS TROP TARD ! QUI A FAIT CA ?»

« Dieu a voulu que le temps qui coule dans la mémoire des hommes use lentement les souvenirs ; et c'est la raison pour laquelle les hommes perdent la mémoire. » [Roch Carrier]

Mais, si l’homme a tendance à oublier, un djinn ne peut rien oublier, il se rappelle tout… Plus communément désigné par le terme « génie » en Europe le djinn est défini par les musulmans comme une entité créée par Dieu pour l’adorer. Alors… qu’elle est le sens de la vie pour un djinn si elle a perdu la foi.





10 Juillet, quatorze ans plus tôt
.

Tout a commencé en plein cœur du désert, quelque part en Egypte. Le soleil était brûlant et l'air irrespirable tant il était sec. Cette étendue infinie de sable semblait dépourvue de vie au premier abord et bien trop loin du Nil pour que des hommes si soient installés. Et pourtant, au loin se dressaient plusieurs tentes, un campement de cavaliers, une dizaine de nomades tout au plus. Mais si ces braves gens avaient établi leur campement dans une région si désolée c'est parce qu'ils ne pouvaient plus faire un pas de plus. Un heureux événement allait réjouir l'ensemble de la tribus. Sura la femme de leur meneur attendait un deuxième enfant et était sur le point d'accoucher. C'est ainsi qu'est née Naevia, la seconde fille de la famille, sous les regards bienveillants de sa sœur Tiah et son père Asad. Et quel enfant ! Sa naissance atypique aurait surpris tout le monde si la tribu n'était pas elle même spéciale, en effet le fait que le bambin s'échappe du ventre de sa mère en brûlant de mille flammes n'a choqué personne. Pourquoi ? Après tout ici tout le monde était un éfrit, djinn dont l'élément est le feu.

Petite, Naevia était un enfant débordant de vie et de bonne volonté. Elle aimait rire, danser, courir chanter. Pourtant elle vivait dans un monde d'adulte, en effet à l'époque, sa sœur et elle étaient les seules enfants de moins de douze ans dans la tribu et la troupe évitait le contact humain au maximum. Il n'était donc pas vraiment possible de se lier d'amitié avec qui que ce soit pour les deux jeunes filles. Tiah âgée de trois ans de plus que Naevia était donc sa sœur mais aussi sa seule amie. Mais la jeune djinn était heureuse, elle aimait sa famille, sa tribu, le désert et son Dieu. En bon djinn et dès son plus jeune âge, les journées de Naevia étaient rythmées par la prière et les rituels. Une vie cruelle ? Non l'enfant aimait ça par dessus tout et avait commencé à se dévouer à Dieu bien avant que ses parents ne le lui conseil. Elle aimait l'idée qu'un être bienveillant la protège elle ainsi que sa famille. D'ailleurs Naevia avait trouvé une manière bien à elle de rendre gloire Dieu, l'art. L'enfant s'est vite révélé merveilleuse pour la danse orientale et pouvait rentrer dans une sorte de transe inexplicable pour une si petite fille.

Le désert n'était pas aride pour elle après tout, son être tout entier brûlait déjà de l'intérieur. Et sa vie pleine d'innocence était paisible. Malgré tous ses parents lui apprirent qu'elle n'était pas seule au delà du désert et qu'un monde immense s'ouvrirai un jour à elle si elle le désirait mais Naevia ne comprenait pas, elle sentait comme un danger par delà ces dunes. Pourquoi quitter un jour le désert alors que la solitude était sa seule protection ? Non, pour elle le désert était son havre de paix, le sien! Juste le sien et celui de sa famille, jamais personne ne pourrait leur faire du mal ici.

Naevia se rappelle encore de sa première rencontre avec les hommes. C'était à l'âge de huit ans, ses parents emmenèrent les deux sœur dans une ville qui se trouvait sur leur passage afin de réapprovisionner le campement et d'acheter des nouveaux chevaux. Naevia était si apeurée qu'elle ne voulait pas sortir son visage de la Jupe de sa mère. Tous ces hommes et ces femmes lui ressemblaient en apparence mais Naevia sentait qu'ils n'étaient pas comme elle, ils étaient froids et pour beaucoup d'entre eux leurs cœur semblaient si... Vides, comme si une grande majorité d'entre eux avaient perdus la foi depuis longtemps.


«Tu n'as rien à craindre Naevia. » Lui dit son père.
« Ils ne remarqueront rien si tu gardes cette apparence et si un jour tu es découverte les hommes te craindront plus que tu n'auras peur d'eux. Regardes toi, tu l'humble serviteur de Dieu, t'es pouvoir son la preuve de sa bienveillance envers toi. Eux ils sont déchus, ils ne sont plus rien. »

Son père était un homme un peu rude mais très respecté, grâce à lui ce jour là l'enfant pris sa première leçon de courage en surmontant cette peur de l'inconnue. Et à partir de ce moment là Naevia devint une enfant téméraire, un poil trop aventurière aux yeux de ses parents. D'autant plus qu'elle aimait partir en vadrouille avec pour seule compagnie sa jument. Mais pour l'enfant rien de grave ne pouvait lui arriver et elle aimait répéter à ses parents pour les rassurer «Tout ira bien, Dieu veille sur moi. »

La vie suivait son cours, toujours aussi douce et chaleureuse. A l'âge de quinze ans Tiah la sœur de Naevia qui devenait chaque jour de plus en plus belle fut promise à un jeune Efrit de dix-neuf ans qui venait de rejoindre leur rangs. Malgré le caractère arrangé de ce mariage Tiah en était folle amoureuse, après leurs parents étaient l'exemple même que la tradition et le bonheur étaient compatibles. Quelques mois plus tard Tiah offrait déjà un neveu à Naevia, ce fut alors la plus belle et la plus heureuse époque qu'ait connue la jeune fille qui espérait secrètement un jour connaître le même destin. Elle était d'ailleurs une tante exemplaire malgré son jeune âge et une aide précieuse pour Tiah.




Mais les jours heureux n'allaient pas durer, l'année de ses quatorze ans alors qu'elle devenait une femme un terrible malheur toucha la tribu tout entière. Si les djinns vivaient une vie solitaire et paisible entre eux, ils n'échappaient pas à ces rivalités religieuses qui existaient depuis toujours. En effet si la famille de Naevia adoraient le créateur depuis toujours, d'autres djinns, les šayaṭīns eux ont toujours choisi d'aduler des forces plus obscures, et ils n'allaient pas tarder à passer à l'action. Un jour l'adolescente était parti seule à cheval pour ramener de l'eau à la tribu mais, pendant cette absence le campement dû faire face à une attaque surprise des šayaṭīns, pour le moins dévastatrice. Quelles étaient leur motivation ? Personne ne saurait le vraiment le dire, affirmer leur supériorité peut être? Mais ces êtres mauvais et fourbe avaient décidés de tout anéantir sans laissé le temps à la tribu de réaliser ce qui était entrain d'arriver. Trop tard, en revenant sur le campement Naevia ne trouva que désolation et cadavres. La jeune femme ne réalisa pas tout de suite ce qui c'était passé, c'était surréaliste... Son peuple était pacifique et solitaire, il ne cherchait jamais la querelle alors pourquoi autant de cruauté ? Qui avait été capable d'une telle chose? Elle s'empressa de rejoindre le coeur du campement affolée et désespérée à la vision de tous ses alliés mort à même le sol. Son cœur s'arrêta de battre quelques secondes et la djinn s'effondra en trouvant le corps de son père sans vie, pendu et torturé... Humilié. Très vite elle reprit ses esprits et chercha sa mère, sa sœur, son neveu. Elle ne contrôlé pas son corps seul son instinct lui permettait de bouger. Elle pénétra dans la tente principale, le petit garçon était mort, sa chère Tiah introuvable et sa mère mourante sur le sol. Tout était flou, Naevia ne comprenait ce qui s'était passé, elle ne absolument comprenait rien et avait l'impression de sombrer dans la folie. Elle alla rejoindre sa mère. La femme était faible et à l'article de la mort mais elle reconnue sa plus jeune fille et en puisant ses dernières forces elle eut des paroles terribles dans un dernier élan d'amour afin de l'avertir et la sauver.


« Maman... Maman qu'est ce qu'il se passe? »
«Naevia, ils ont emmenés ta sœur tu dois partir. »
« Non, NON... Il faut te soigner. Il faut retrouver Tiah! »
« Naevia… Je t’en supplie écoute moi Naevia, sauve toi… »
« NON ! JAMAIS ! TU M’ENTENDS, JAMAIS ! »
« Il est déjà trop tard pour elle comme pour moi. Naevia tu dois rester en vie...»
« IL N’EST PAS TROP TARD ! QUI A FAIT CA ?»
« Des šayaṭīns... Ma Naevia, reste en vie... Part vers le nord et va rejoindre le sylphe au plus vite ou il reviendront te chercher toi aussi.»

Quelques soupirs suivirent et la femme ne tarda pas à rejoindre les autres au royaume des cieux. Naevia est restée auprès d'elle sans pouvoir bouger, paralysée par l'effroi et priant en silence son Dieu, en vain. Plus rien n'avait de sens tout à coup et pendant quelque temps elle pensa qu'elle pouvait bien rester là, que les šayaṭīns pouvaient venir la chercher... Peu importe, elle n'en avait plus rien à faire. Elle ne saurait pas dire combien de temps il lui fallut pour retrouver ses esprits, peut être plusieurs heures. Mais il fallait bouger ou mourir... Et mourir c'était donner une pleine satisfaction aux assassins des sien. Ce furent alors les gestes les plus douloureux de sa vie, brûler l'intégralité du campement et laisser les autres derrière elle, quitter ce désert autrefois si sûre et idyllique à ces yeux afin d'obéir à la dernière volonté de sa défunte mère.

C'est ainsi que Naevia pris la direction du nord à cheval comme le lui avait conseillé sa mère. Plus jeune on lui avait dit que si un jour elle se retrouvait en danger et hors de porté de sa famille elle pourrait rejoindre un sylphe, ami de confiance. Les sylphes sont au même titre que les efrits des djinns sauf qu'ils ne sont pas fait de feu mais d'air. Le chemin dura plusieurs jours et fut éprouvant autant pour le corps que pour les nerfs de l'adolescente toujours choquée et anéantie par le chagrin. Mais elle finie par trouver le sylphe guidée par son instinct et les quelques informations qu'elle avait sur lui dans un bosquet aux alentours de la ville de Casablanca. Naevia ne l'avait jamais vu auparavant mais, lui il la reconnue tout de suite et l'interpella.


« HEY TOI, tu es l'une des filles de Sura et Asad n'est ce pas ?"
«Qui êtes vous ? Ne vous approchez pas de moi! »


C'était un homme âgé d'une bonne vingtaine d'années, un grand brun plutôt charmant à vrai dire mais Naevia ne fit pas le lien avec le sylphe, elle était devenue bien trop méfiante depuis ce qu'il s'était passé et tout été si confus...

«... Vu ton âge je dirais que tu es Naevia. Pas de doute possible!»
«Je vous ai demandé qui vous êtes. »
«N'aie pas peur... Je suis Alexandre, le sylphe. Ta mère et la mienne ont grandi ensemble, tu dois le savoir. Une jeune fille avec de tels cheveux, de tels yeux... Je ne voulais pas t'effrayer mais tu ne peux qu'être la fille Sura...»

Le sylphe s'arrêta un instant comme si il réalisait quelque chose.

«Si tu es ici et, seule... C'est qu'il s'est passé quelque chose n'est ce pas?»
«... J'ai besoin d'aide. »

La jeune fille expliqua longuement toute l'histoire, c'était difficile et elle se sentait honteuse car elle finie pleurait dans les bras de cet inconnu. Alexandre savait que la situation était grave mais il garda son calme. Il expliqua à la jeune fille qu'elle devait absolument quitter le continent. Naevia eu du mal à se faire à cette idée mais Alexandre, sans trop qu'elle comprenne pourquoi il faisait ça pour elle, s'occupa de tout organisa l'intégralité du voyage et l'accompagna jusqu'au bout. Il était devenu son seul réconfort et ami. Ils parlaient beaucoup et le jeune homme n'hésitait pas à la faire rire pour la soutenir et très vite et sans trop comprendre la jeune fille accablée par son chagrin commença à s'attacher au jeune homme d'une manière inconnue auparavant. Mais elle n'en dit rien.






Après de longs jours de voyage, par delà la mer les deux djinns arrivèrent sur une île montagneuse et sauvage aux allures féérique et sauvage. Naevia qui ne connaissait que le désert n'avait jamais vu une telle splendeur pour la première fois elle découvrait la forêt et toute sa végétation. Alexandre lui expliqua qu'elle était dans une île grecque perduue au milieu de la mer Egée. Mais elle n'était pas au bout de ses surprises l'île était habitée et Alexandre semblait bien connaître tous ces gens. Des hommes ? Non ce n'était pas des hommes... A leur contact Naevia sentait une grande puissance se dégager ces personnes brûlaient d'un feu encore plus violent que le sien. Elle ne tarda pas à comprendre... La djinn savait que le monde était peuplé de toutes sortes de monstres mais ceux là elle pensait qu'ils n'étaient que des légendes... Dans le ciel elle aperçu un être immense entrain de voler, son corps majestueux était recouvert d'écailles et la bête crachait des flammes spectaculaires. Des dragons, l'île était habitée par des dragons... Alexandre présenta la jeune fille à ses amis et leurs expliqua la situation en la laissant attendre un peu plus loin, elle ne savait ce qu'on attendait d'elle. Au bout de quelques jours il alla à sa rencontre pour tout lui expliquer en détails.


«Je me suis occupé de tout Naevia, tu vas être en sécurité maintenant.»
«Qu'est ce que tu racontes? »
«Ecoutes moi, tu vas rester ici deux ans tout au plus, les dragons prendront soin de toi comme l'une des leur tu n'as plus rien à craindre désormais. Mais tu ne dois plus être celle que tu étais avant.»
Naevia ne comprenait pas, deux ans ? Et qu'est ce que le sylphe entendait par «ne plus être celle qu'elle était avant».

«Garder ton identité actuel serait trop dangereux, désormais Naevia n'est plus tu seras Adélys, Adélys Fëanáro c'est plus prudent. »
«Adélys Fëanáro ? ... »
«Fëanáro... Ca signifie esprit de feu, ça te correspond bien je trouve! »
«Tu n'es pas très original Alex... Mais ça sonne plutôt bien oui. »
«N'est ce pas? Ecoutes tu n'es plus Egyptienne désormais, tu es grecque et tu ne devras jamais parler de tes origines et de ton histoire aux personnes que tu seras amenés à rencontrer très vite. »
«De qui tu parles ? Et si je restais ici... »
«Non c'est impossible, dans deux ans tu quitteras ces lieux pour quelques temps car tu devras comme tous êtres de nos espèces rejoindre l'école d'Amentia. Moi même j'en suis sorti l'année passée, tu verras c'est un bon établissement. »

Tout ça été étrange et la perte de son identité était douloureuse pour la jeune fille qui était si fière de ses origines, mais il le fallait... A la manière dont le sylphe lui parlait elle sentie qu'il n'allait pas rester auprès d'elle. Elle se sentie d'un coup terrorisée, seule et infiniment triste sans trop comprendre pourquoi


«Reste avec moi toi aussi. »
«Je ne peux pas... Nae... Adélys je suis désolé mais je ne peux pas.»
«Alors emmène moi avec toi... »
«Tu ne serais pas en sécurité et ne me réponds pas que tu t'en fiche... Moi je m'en voudrais si il t'arrivait quelque chose."
«Quand reviendras tu ? »

Alexandre ne su pas vraiment quoi répondre. La jeune femme désormais nommée Adélys comprit qu'elle ne le reverrai pas ou pas avant plusieurs année. Et Alexandre du partir, bien trop vite à son goût... L'adolescente sentait bien qu'elle souffrait de son absence et c'est alors qu'elle compris qu'elle venait de subir la perte d'un amour à peine naissant mais déjà tellement important pour elle.

Mais il fallait vivre... Et Adélys dû vivre ces deux années avec sa nouvelle "famille". Tout le monde était très gentil avec elle comme ci l'enfant était précieuse. Elle se fit de nombreux alliés et sans jamais oublier son passé elle réapprit à sourire malgré tout et à aller de l'avant. Elle savait que bientôt elle devrait quitter cette île et les dragons l'aidèrent à apprendre un bon français pour rentrer à Amentia sans encombre. Au fur et à mesure elle devenait une femme forte et fière. Au contact des dragons elle apprit tout de l'honneur et du respect qu'ils méritent et ses nouveaux amis lui expliquèrent qu'elle en méritait tout autant, elle était devenue leur sœur. Les souvenirs de sa famille et d'Alexandre l'accompagnaient partout où elle allait. L'adolescente eu besoin de beaucoup de temps pour s'habituer à sa nouvelle identité, Adélys... Elle n'eu aucune nouvelle du sylphe mais elle ne pouvait pas arrêter de penser à lui, chaque jour elle espérait... La djinn, autrefois si pieuse repensait souvent à tout ce qui s'était passé... Tous ces malheur, pourquoi elle ? Sa famille avait toujours tout donné au nom de la foi... Elle ne mettait pas en cause l'existence de Dieu et ses croyances mais peu à peu elle comprit qu'il ne l'avait pas aidé et que son existence avait en quelque sorte tuée sa famille... En effet sans toutes ces rivalités entre djinns et croyances l'enfant serait surement toujours très heureuse dans son désert. Adélys continuait donc de croire en Dieu mais elle arrêta de lui rendre hommage, sans lui en vouloir directement elle décida que la dévotion était en fait bien inutile. De plus personne n'était là pour lui en tenir rigueur, Alexandre était partie et les dragons se fichaient pas mal de Dieu...

Et deux ans passèrent, Adélys fêta ses seize ans et dû quitter son île avec beaucoup de chagrin, elle qui avait été si bien accueilli avait l'impression qu'on lui enlevait une seconde fois ce qui lui servait désormais de famille, mais elle savait qu'elle reviendrait et n'avait pas peur d'un second massacre en son absence, après tout qui oserait s'attaquer à une île peuplée de dragons... Elle prit alors la direction de la France pour rejoindre Amentia. Ses débuts furent difficiles, elle qui était devenue si méfiante envers les autres avait du mal à s'ouvrir à tous ses jeunes de son âge. Et la jeune femme qui devenait de plus en plus belle de semaines en semaines découvrit de grandes choses, elle avait pratiquement toujours vécu très marginalement perdue dans le désert se familiarisa temps bien que mal avec ce qu'ils appelaient "les nouvelles technologies". Les autres élèves la trouvait d'ailleurs un peu bizarre comme ci Adélys venait d'un autre temps, elle ne connaissait rien et s'habillait toujours comme une sorte de "prêtresse" à leur yeux elle était trop... Mystique. Mais après tout le choc des cultures à Amentia était chose courante et les choses s'arrangèrent quelques peu petit à petit.

Aujourd'hui Adélys a dix-huit ans mais elle n'aspire qu'à une chose, finir son cursus scolaire dont elle ne comprend pas vraiment le but d'ailleurs alors elle pourrait retrouver la douceur et la splendeur de la Grèce.

_________________
"Left me with life in hell."



Dernière édition par Adélys Fëanáro le Ven 28 Sep - 21:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://amentia.forum-actif.net
Adélys Fëanáro

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 25
Localisation : Westeros

Feuille de personnage
Race: Djinn
Classe: 3 ème année
Age & Sexe: Fille - 18 ans

MessageSujet: Re: Adélys Fëanáro [Terminée]   Ven 28 Sep - 20:51


  • IV - Vous
  • Pseudo : Yuna, Asriel, Freud, Fréd, SupaBitch, Khaleesex \o/
  • Age : 20 ans (bon ok 19 ._.)
  • Avis sur le forum ? (Graphiquement, etc.) : Bah c’est mon forum je vais pas dire qu’il est pourave xD
  • Comment avez-vous connu le forum ? : … Je me pose vraiment des questions de merde des fois…
  • Code du règlement :Je sais pas… C’est moi qui ai écrit le règlement ‘-‘… Tequila ?


Fiche (enfin) terminée, je compte sur un autre membre du staff pour la validée, merci.

_________________
"Left me with life in hell."

Revenir en haut Aller en bas
http://amentia.forum-actif.net
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Re: Adélys Fëanáro [Terminée]   Sam 29 Sep - 2:06

J'ai vraiment bien aimé lire l'histoire de Adélys/Naevia! C'est un personnage intéressant avec une histoire peu commune, j'aime beaucoup!! =p
Du coup je te valide =p (malgré quelques fautes de frappes ou d'oubli/inversion de mots, mais dans l'ensemble ca se comprend donc ce n'est pas très grave ^^)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Adélys Fëanáro

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 25
Localisation : Westeros

Feuille de personnage
Race: Djinn
Classe: 3 ème année
Age & Sexe: Fille - 18 ans

MessageSujet: Re: Adélys Fëanáro [Terminée]   Sam 29 Sep - 2:21

Ouai je sais faut que j'y fasse une dernière relecture mais j'ai eu la flemme je profite de mon statut d'admin pour éditer plus tard devil .

Marchi !

_________________
"Left me with life in hell."

Revenir en haut Aller en bas
http://amentia.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adélys Fëanáro [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adélys Fëanáro [Terminée]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Fiches des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: