BienvenueBienvenue  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Lilith Sélène Debussy | Terminé

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Lilith Sélène Debussy | Terminé   Mar 28 Aoû - 19:59



    I - Etat civil

  • Prénom et nom: Lilith Sélène Debussy
  • Sexe: Femme
  • Age: 18 ans
  • Race: Vampire
  • Nationalité: Française
  • Niveau d'études: 3ème Année

    II - Descriptions

  • Description physique: Qui pourrait bien se douter que sous ce petit minois aux traits fins et au teint pâle, que derrière ce petit nez discret et ces joues tendres, que derrière cette petite bouche innocente et ces grands yeux bruns se dissimulait un être vil et cruel, qui pourrait vous tuer sans aucune hésitation? Arborant de longs cheveux noirs comme l'ébène - un jour lisses, puis l'autre ondulés - retombant sur son visage, cela lui donne un air encore plus effrayant. Une mèche vient même cacher de temps à autre son œil droit - d'ailleurs, ses yeux ont souvent tendance à tirer vers le rouge, notamment les jours de grande soif - bien évidemment, la plupart du temps, la jeune fille ne laisse pas ses cheveux cacher son visage, car amadouer sa victime est plus amusant que l'effrayer directement. Par ailleurs, son mètre soixante-trois lui a déjà valu quelques moqueries lorsqu'elle était plus jeune, car on ne peut pas dire que Lilith ait toujours été grande... Mais elle a la chance d'être particulièrement mince - pas jusqu'à dire qu'elle est maigre, mais elle est plutôt svelte - alors la jeune fille tire avantage de ses formes gracieuses et de son charme, faisant ainsi oublié sa petite taille, ce qui laisse indifférent très peu d'homme.
    Finalement, qui aurait pu soupçonner qu'avec un corps si frêle et fragile à vu d'œil, pouvait se cacher un Vampire tout en muscle, aussi vif et agile qu'un guépard?

  • Caractère: La jeune femme est prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut. C'est pour ça qu'elle ne déteste personne... ou du moins en apparence. Hé oui, prête à tout je vous dis! Si quelqu'un peut lui être d'un quelconque intérêt, même si elle ne l'apprécie pas, elle fera tout pour être bien vu par ce dernier et ainsi obtenir ce qu'elle désire. Elle est également une excellente calculatrice. Le moindre de ses gestes sont fait avec une idée derrière la tête. Elle ne fait rien sans une quelconque réflexion au préalable. Spécialiste pour montrer les petites choses qui en réalité en cache une plus énorme, elle aime sentir qu'elle domine les choses et se sentir supérieure aux autres. On peut dire que la jeune femme est quelque peu égocentrique, et pourtant elle voue une importance capitale à sa famille - notamment ses cousin(e)s - chose plutôt paradoxale. Alors qu'en pensez-vous? Se serre-t-elle de vous? Ou est-ce qu'elle vous apprécie réellement? Dur de savoir n'est-ce pas? L'ambiguïté est sa spécialité, elle adore faire perdre la tête aux gens.
    Sadique, serait un autre défaut de sa personnalité, bien qu'elle ne le voit pas du même point de vue. Pour elle, être sadique serait plus une qualité qu'elle apprécie fort bien chez elle. En effet, elle prend un réel plaisir à faire souffrir les gens, moralement bien sûr, car s'en est que plus plaisant.
    De plus, à partir du moment où une chose est à elle, elle est à elle et à personne d'autre et rien n'y changera. Mademoiselle ne partage pas. Mademoiselle est égoïste. Et attention à ses foudres, si vous tentez de prendre une chose qui lui appartient elle ne vous fera pas de cadeau, peu importe qui vous êtes. "LILITH MORD : ATTENTION CHIEN MÉCHANT!" Ce qui a tendance à énerver certains de ses camarades. De plus que sa possessivité [je sais ça se dit pas, mais j'adore faire des barbarismes] en devient maladif, de quoi rendre chèvre les autres. Et lorsque l'on est possessive, on est forcément jalouse. L'un ne va pas sans l'autre et bien sûr la jeune fille n'échappe pas à la règle. Comme je l'ai déjà dit, elle ne supporte pas qu'une personne s'approche trop près de quelqu'un ou quelque chose qui lui appartient ou bien qu'elle apprécie. Et il ne vaut mieux pas la mettre en colère, ses crises sont... comment dire... assez violente. Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu.
    Mais malgré tous ses défauts, elle a quand même un bon fond, il ne faut pas croire qu'elle est comme cela avec tout le monde. Si vous avez la chance de faire parti des gens qu'elle apprécie réellement, alors vous ne pourrez qu'être comblé. La preuve en est qu'avec les gens de sa famille, elle ne se comporte pas du tout de la même manière. Avec eux, elle est plutôt gentille, moqueuse et taquine avec certain, mais c'est parce qu'elle ne fait que respecter le proverbe "Qui aime bien, châtie bien.". Et puis, c'est quand même beaucoup moins drôle d'être tout le temps gentil avec quelqu'un, il faut bien l'embêter de temps à autre, sinon on finit par s'ennuyer!
    Sinon, que dire de plus... La demoiselle est également une fine séductrice. Elle aime jouer de ses charmes pour mettre à ses pieds le garçon dont elle rêve. Car en plus d'être charmante, la demoiselle est plutôt jolie, alors il est dur pour un adolescent en chaleur de résister, et ça elle le sait bien à présent. En revanche, si vous avez le malheur de résister, elle ne fera que vous coller encore plus, car elle déteste rester sur un échec.
    D'autre part, elle ne vous l'avouera jamais, mais depuis l'incident dans la rivière, elle ne peux plus s'approcher de l'eau, que ce soit un lac, une rivière, un étang, ou même une simple mare. Rien que l'idée d'eau profonde la fait paniquer. Quelque peu ridicule, non? Pourtant c'est comme ça. Si vous voulez lui faire une mauvaise blague, vous pouvez être sûr de votre coup en trouvant quelque chose en rapport avec l'eau, enfin plutôt les eaux profondes. Mais ne comptez pas sur elle pour vous lancer des perches, comme par exemple se retrouver à côté de la piscine de l'école, car elle n'y met jamais les pieds! Elle fait extrêmement attention à ne pas se trouver à côté d'un point d'eau trop profond. Alors, bon courage!

  • Position vis à vis des humains: La jeune fille n'a rien contre les humains. Elle y même indifférente. En fait, à partir du moment où ce sont de bonnes proies ou de bonnes compagnies, ça lui va, autrement, elle n'en a pas grand chose à faire. Sa famille a toujours vécu parmi eux en cachant leur identité, en participant à leurs us et coutumes et ne s'en est jamais plaint. Au contraire, elle a fini par devenir influente dans leur société et à présent tout le monde connaît les Debussy ou presque, notamment grâce au célèbre compositeur de musique classique : Claude Debussy. Lilith a donc toujours vécu parmi les humains et ne ressens donc aucune animosité contre eux. Sauf bien entendu lorsqu'ils sont là pour lui servir de garde manger, bien que cela soit défendu...

    III - Vous

  • Pseudo : Kao
  • Age : 20 ans
  • Avis sur le forum ? (Graphiquement, etc.) : Ais-je encore besoin de donner mon avis? x)
  • Comment avez-vous connu le forum ? : J'suis une vieille, j'étais déjà là à la première version x)
  • Code du règlement : Je m'auto-valide ou je le met quand même? =o


Dernière édition par Lilith S. Debussy le Mer 29 Aoû - 0:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Re: Lilith Sélène Debussy | Terminé   Mar 28 Aoû - 19:59

    IV - Histoire


    _. Chapter One : « L'Enfance est ce que nous passons notre existence à retrouver. » _.Forest Whitaker

« Les choses de l'enfance ne meurent pas,
elles se répètent comme les saison. »

_.Eleanor Farjean

    « HAAAAAA!!!!!
    - Allez Pandora, tu y es presque! Je vois déjà une bonne partie de sa tête!
    »


Et oui! Même chez les vampires, les accouchements existent. Pour des vampires de notre rang, nous sommes ce que nous sommes, comme des humains créent des humains. En revanche, il existe des vampires "impurs", qui étaient autrefois des humains et sont désormais des vampires. Mais ceci est une autre histoire que je n'aurais pas le temps de vous raconter, si je dois également vous conter la mienne.
Nous voici donc à Paris dans un vaste manoir appartenant à la famille Debussy. Les Debussy sont une famille d'aristocrate vampirique (ou bien de vampire aristocrate, a vous de voir) - d'ailleurs vous devez certainement connaître mon arrière-arrière-arrière-arrière-grand-père Claude Debussy, célèbre compositeur français - et cette famille est la mienne. C'est d'ailleurs en ce jour du 24 juin que je décidai de faire mon apparition dans ce monde.
Ma génitrice souffrait et travaillait depuis maintenant de nombreuses heures et pourtant je n'arrivais toujours pas. Je ne voulais pas quitter le nid douillé dans lequel je me trouvais, même si je commençais à manquer de place. Puis enfin, après une quinzaine d'heures, je décidai de mettre fin au souffrance de ma mère en quittant mon petit monde à moi. C'est donc en ce jour d'été que, moi, Lilith Sélène Debussy vint au monde.


_. Scene 1

    « Bonjour tout le monde! »

Dit alors une petite voix des plus enchantée. Cette voix enfantine était la mienne, au moment où j'entrais dans la pièce à vivre pour saluer tous les membres de la famille. Assis confortablement dans un fauteuil, tout le monde était présent : Théophilius, mon grand-père et patriarche de la famille, mes oncles Aro et Orion, ainsi que leur femme respective : Nashaly Lancaster et Lynn Blackburn - une lointaine cousine - accompagnés des mes deux cousins : Klaus, 7 ans, fils de Aro et Nashaly & Seth, 4 ans (tout comme moi), fils de Orion et Lynn. Et bien entendu pour terminer, Pandora et Liam, mes parents, Elias , mon frère cadet de deux ans, et moi-même. [Pour vous y retrouver, voici l'arbre généalogique]
Lorsque nous arrivâmes, tous nous saluèrent et mon grand-père se leva pour m'accueillir dans ses bras, voyant bien que j'allais lui sauter dessus. A cette époque, j'étais très attachée au Patriarche. Il était pour moi un ami, une personne sage que j'écoutais sans dire un mot. Il m'apprenait de nombreuses choses et moi je buvais ses paroles, prête à en apprendre d'avantage. Théophilius finit par me reposer à terre et me laissa aller saluer le reste de la famille. Aujourd'hui, nous nous réunissions pour fêter les quatre ans de Seth et de moi-même. Bien que nous ayons un mois d'écart, lui étant le plus âgé, tout le monde attendait que le jour de mon anniversaire arrive également pour pouvoir souhaiter nos deux anniversaires en famille. Des fois, je me demandais si ce fonctionnement ne dérangeait pas Seth... Après tout, c'est lui qui devait attendre... 'avoue que je n'ai jamais osé lui demander...
Après avoir dit bonjour à tout le monde, je fis signe à Klaus et à Seth de me rejoindre dans la pièce à côté.
    « Qu'est-ce qu'il y a? Me demanda Seth.
    - Rien... je voulais juste qu'on soit que tous les trois!
    - Toi... tu nous caches quelque chose... Se mit alors à dire Klaus.
    - Pourquoi je cacherais quelque chose??!!
    - Parce que t'es comme ça... T'es une petite chipie!
    - Mais non!!! J'suis pas une chipieuuuh!!!!!! Dis-lui Seth!!
    - Klaus, laisse la tranquille... Tsss, et c'est toi le plus grand des trois...
    - Oh toi le minus, j'te permet pas!!
    »

S'exclama Klaus en empoignant son cousin par le col. Ne pouvant laisser passer ça, je me faufilai entre les deux et poussai Klaus. Bien entendu, il ne bougea pas d'un poil, mais cela lui permit de relâcher son étreinte sur la pauvre chemise de Seth.

    « Calme toi! Il ne t'a rien fait! >< Si j'vous ai amené ici, c'est simplement pour être avec vous deux et que vous deux! >< »

Devant tant de sincérité, Klaus s'excusa auprès de Seth et même de moi pour m'avoir traiter de chipie. Nous finîmes par nous mettre d'accord sur le jeu auquel nous jouerions, lorsque ma mère nous appela pour rejoindre le reste de la famille.

    « Les enfants! Venez! C'est l'heure des cadeaux!
    - CHOUETTE!
    »

Criâmes en cœur Seth et moi-même! Klaus partit le premier, suivit par Seth, avant que je ne lui attrape le bras.

    « Merci pour tout à l'heure!
    - Oh mais y a pas de quoi! C'était bien normal, il n'avait pas le droit de te traiter de chipie... il n'y a que moi qui en ait le droit, chipie!
    - ... Maiiiiiiiiiiiiiiis!!!!!
    »

Je m'étais arrêtée et l'avais frappé à l'épaule, mais encore une fois cela n'eut aucun effet. Seth se retourna vers moi et me dit en rigolant.

    « J'adore t'embêter, c'est trop facile! Mais t'inquiètes pas, je rigolais, t'es pas une chipie! »

Il m'embrassa sur le front, me sourit, puis avança jusqu'au salon pour rejoindre le reste de la famille en me tirant par le bras.

_. Scene 2

Afin de garder une place d'honneur dans la haute société, notre famille organisait à de nombreuses occasions des dîners où beaucoup de familles de renom y étaient conviées. Et c'est dans un de ces dîners que je me trouvais ce jour-là. J'étais vêtue d'une petite robe de soirée couleur bleu nuit, car mes parents ne voulaient pas que j'assiste à la fête habillée n'importe comment. Puis, j'avais fini par quitter mes parents qui n'arrêtaient pas de discuter de choses auxquelles je ne comprenais rien et essayais de retrouver mes cousins. Je finis alors par me retrouver sur un grand balcon, à sa droite se trouvait un magnifique escalier de marbre qui descendait jusqu'au jardin, j'allais l'emprunter, lorsque je remarquai la présence d'un jeune garçon, accoudé au rebord du balcon. Seth? Il me semblait que ce garçon était mon cousin. Persuadée que c'était lui, je m'avançai donc dans sa direction.

    « Seth! Je t'ai enfin trouvé! Y a tellement monde que je n'arrive plus à trouver quelqu'un que je connais! »

Le garçon, comprenant que je lui parlais, se retourna. Je pus alors voir son visage et comprendre que je venais de me tromper de personne. Ce garçon n'était pas mon cousin et je n'avais aucune idée de qui il était...

    « Oh, désolée... De dos tu ressemblais tellement à mon cousin que je t'ai pris pour lui... excuse-moi...
    - L’erreur est humaine alors je peux te pardonner. Mais nous n’avons pas eu le plaisir d’être présenté il me semble.
    - Je me nomme Lilith Debussy, et je suis la petite-fille de l'hôte de maison. Et tu es... ?
    - Debussy? Sois fière du nom que tu portes car il te suivra où que tu ailles!
    - Mais j'en suis fière!! Qu'est-ce qui te fais penser que je ne le suis pas?
    »

Mon ton était subitement devenu légèrement plus "agressif". J'étais fière de mon nom, fière de ma famille, fière d'être une descente Debussy et la première fille de cette génération - même si, sur ce point, je ne me rendais pas vraiment compte de l'importance que ça avait - fière de la personne que j'étais et lui il osait me dire cela comme si je ne l'étais pas? Je m'emportais et ne faisais même pas attention au fait qu'il n'ait pas répondu à ma question et que son identité me soit toujours inconnue. Non, la seule chose à laquelle je pensais à ce moment-là, c'était ma fierté. Est-ce que je donnais l'impression d'être une fille qui rejetait ce qu'elle était? J'aimais la personne que j'étais.

    « Penses-tu vraiment que je puisse renier mon nom? Je suis fière de ma famille et de ce que je suis! »

J'en profitai pour m'accouder à mon tour à la rambarde et levais les yeux vers le ciel pour observer les étoiles, attendant une réponse de la part du garçon.

    « Tu as un bon tempérament ! Mais t'emporter de la sorte est peut-être un peu exagéré, je ne voulais aucunement t'offenser. J'avais juste l'intention de te complimenter en te disant que tu as de la chance d'avoir la famille que tu as! »

Il est vrai qu'à l'époque, mon esprit restait encore très fermé et j'arrivais avec peine à voir au delà du cercle familial. De plus, mon caractère fort et très franc n'était pas vraiment une qualité dans ce genre de situation. Mais une de ces phrase fit tilt dans ma tête... "tu as de la chance d'avoir la famille que tu as!". Sur ce point, il avait raison. Je finis par me détendre, puis tournai ma tête dans sa direction pour lui répondre.

    « J'avoue que je me suis peut-être un peu emportée... »

Je l'observai. Le garçon ressemblait vraiment à Seth, mais il avait tout de même un air différent, je n'aurais su dire quoi, mais dans sa manière de se tenir, de se comporter, il était bien différent de mon Seth. C'est alors qu'une question me revint en tête.

    « Mais au fait... tu m'as laissé dans l'inconnu... Me serait-il défendu de connaître ton nom?
    - Effectivement... Je m'en excuse donc! Lilith Debussy, permet-moi de me présenter. Je suis le fils unique de la famille De Beaumont : Thomas De Beaumont.
    »

Encore trop jeune pour comprendre l'importance que pouvait avoir une famille, je ne fis que très peu attention à son nom. Je ne retenais donc que le plus important, qu'il se prénommait Thomas. Un joli prénom, soit dit en passant!

    « Enchantée Monsieur De Beaumont! »

Je m'inclinai donc légèrement en signe de politesse, comme on me l'avait appris, mais surtout parce que cela m'amusait de me comporter devant lui comme s'il était un adulte, puis repris la parole...

    « Ensuite, sache que tu n'es pas obligé de toujours m'appeler Lilith Debussy, simplement Lilith me suffira... Après tout, nous ne sommes encore que des enfants! »

Je finis par lui adresser un large sourire. Je remarquai que depuis que nous avions commencé notre discussion, pas une seule fois je n'avais sourit. Ce garçon avait un effet étrange sur ma personnalité.

    « Comme tu le dis, nous ne sommes que des enfants, alors appelle-moi Thomas, je suis trop jeune pour être appelé "Monsieur".
    - Bien, alors ce sera Thomas, à condition que tu fasses de même!
    - Bien entendu Lilith … Excuse-moi mais je vais devoir te laisser. Pour tout te dire, je déteste ce genre de soirées mais … que cela reste entre nous. En espérant te revoir bientôt Lilith…
    »

Thomas se retourna et se dirigea vers la porte fenêtre grande ouverte qui servait de lien entre l'intérieur de la maison et le balcon. Puis quelques secondes plus tard, le jeune garçon avait disparu dans la foule de gens, me laissant alors seule sur le balcon à méditer sur cette rencontre plutôt inattendue.

_. Scene 3

    « Lilith! Ta mère veut qu'on aille rendre visite à Grand-père!
    - Ok, j'arrive!
    »

Je descendis les marches en vitesse, enfilai une paire de chaussure et un manteau, puis sortis de la demeure en compagnie de Seth. Ce jour là, il était venu à la maison pour jouer avec moi, ce qui pouvait expliquer sa présence.

    « Tu sais pourquoi elle veut qu'on aille voir Grand-père?
    - Non aucune idée...
    »

J'essayais d'engager la discussion, parce que cela faisait déjà plusieurs minutes qu'on marchait, mais aucun de nous ne s'était décidé à parler et le silence commençait à me peser... Nous devions avoir neuf ans à cette époque et l'évènement à venir me marque encore aujourd'hui. Alors que j'essayais toujours de trouver quelque chose pour faire un peu la conversation, Seth changea subitement de direction.

    « Euh... qu'est-ce que tu fais? La route pour aller chez grand-père c'est par là-bas, pas par la forêt!
    - T'inquiète pas! Je connais un raccourci! On y sera beaucoup plus vite par là!
    - T'es vraiment sûr de ce que tu dis... J'ai pas vraiment confiance...
    - Aurais-tu peur de la forêt?
    - Moi? Peur de la forêt? N'importe quoi!! La forêt ne me fait pas peur!
    - Avoue, t'as peur!!!
    - Mais non!!!! Et j'vais te le prouver!!
    »

Énervée, je pris les devants et le dépassai pour m'enfoncer la première dans la forêt! Je n'avais absolument aucune idée du chemin qu'il fallait emprunter, mais je continuais d'avancer, bien décidée à lui montrer que je savais me débrouiller seule et que je n'avais absolument pas peur de la forêt! J'aurais quand même dû y réfléchir un peu plus, car en voulant en faire trop, je ne fis pas attention à la rivière qui se trouvait juste devant moi et tombai tête la première dedans. Il y avait énormément de courant et je ne savais pas très bien nager. Prise dans les remous, je commençais à manquer d'air. Je paniquais. Je bougeais mes bras et mes pieds dans tous les sens, mais pas moyen de retourner à la surface. J'avais peur. A cet instant, je ne pensais plus qu'à une chose, que Seth vienne m'aider. Et au moment où j'en avais le plus besoin, il ne se manifestait pas. Le temps paraissait horriblement long. Il ne s'était passé que quelques secondes, mais je trouvais que le temps passait au ralenti. J'étais tétanisée. Je voulais remonter à la surface. Je n'y voyais rien. J'aurais voulu crier, mais avec toute cette eau, c'était impossible. Jusqu'au moment où, sans vraiment comprendre pourquoi, mes poumons se remplirent d'air. J'ouvris alors les yeux et constatai que je me trouvais sur la berge à des mètres de l'endroit où j'étais tombée. Mes vêtements étaient trempés, mon corps frissonnait comme jamais il ne l'avait fait, aussi bien par le froid, que par la peur et la panique qui me rongeait encore. Je cherchais Seth des yeux, mais je ne le voyais pas. Où était-il? Pourquoi n'était-il pas à côté de moi si c'était lui qui m'avait sorti de l'eau? Ce ne fut que quelques minutes plus tard, que je le vis arriver en courant, le visage horrifié. Lorsque mon regard croisa le sien, je pu lire dans ses yeux une lueur de soulagement. Il couru jusqu'à moi pour voir comment j'allais.

    « Tu vas bien? Comment t'es sortie de l'eau?
    - Oui oui je vais bien... Mais, je pensais que c'était toi qui m'avais sorti de l'eau...
    - Impossible! J'ai voulu sauté quelques secondes après t'avoir vu tomber, mais tu as été entraînée par le courant tellement rapidement que j'me suis dit que sauter à mon tour serait totalement inutile. J'ai donc couru le long de la rivière en espérant te voir à un endroit et venir t'aider... Mais je ne pensais pas te trouver directement sur la berge. Comment tu as fait?
    - Je... je... je n'en sais rien du tout...
    »

Après l'incident, je ne sus jamais ce qui m'avait sorti de l'eau. Un animal? Un monstre? Un instinct vampirique donc je ne connaissais l'existence? Cela restera toujours un mystère. En tout cas, cet incident me marqua à vie. Depuis, plus jamais je ne mis les pieds dans autre chose que ma baignoire. J'avais développé une phobie des eaux profondes.



Dernière édition par Lilith S. Debussy le Jeu 30 Aoû - 20:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Re: Lilith Sélène Debussy | Terminé   Mar 28 Aoû - 20:54


    _. Chapter Two : « L'Adolescence est le seul temps où l'on ait appris quelque chose. » _.Marcel Proust


_. Scene 1

    « C'est pour quand? »

Demandais-je à ma tante tout en contemplant son ventre rebondit. Ce jour là, nous avions décidé de tous rendre visite à Lynn et Orion qui devaient voir naitre leur troisième enfant dans très peu de temps. Depuis ma naissance, j'avais déjà assisté à celle d'Elias et d'Elisabeth, la soeur de Seth et surtout ma première cousine - désormais je n'étais plus la seule fille, les garçons ne m'embêteraient plus sur ce point - mais également à celle de Gabriel, le jeune frère de Klaus. Alors, à présent, j'étais habituée au grossesse et le fait de voir le ventre rond de ma tante ne me faisait pratiquement plus rien, en revanche Gabriel était fasciné par ce petit être qui se cachait sous la peau de Lynn. D'un côté, il n'avait que 4 ans et n'avait encore jamais assisté à la naissance de l'un d'entre nous puisqu'il était le dernier enfant de la famille... enfin, futur ex-dernier. Son regard fixé sur le ventre de ma tante et ses mains qui n'arrêtaient pas d'hésiter à s'avancer pour le toucher, me faisait rire. Étais-je pareil à son âge? Sûrement.

    « Certainement d'ici deux semaines! »

Deux semaines... Effectivement, c'était vraiment proche! Je laissai ma tante entre les mains des adultes et retournai auprès de mes cousins. Alors que nous n'étions que trois à ma naissance, aujourd'hui nous nous retrouvions à six. Nous commencions à être beaucoup, surtout avec l'arrivée prochaine d'un autre enfant. Bientôt nous dépasserions le nombre d'adultes de la famille ^^.

    « Selon vous, ce sera une fille ou un garçon?
    - Moi je dirais un garçon... histoire que tu te retrouves avec un garçon en plus dans la famille.
    - J'approuve!
    »

Bien entendu, ces deux remarques ne pouvaient venir que de Klaus et Elias. Ayant tous les deux un caractère plus ou moins le même et aimant tous les deux me faire enrager, ils ne pouvaient qu'être d'accord sur ce genre de chose. Tous les deux me regardèrent avec leur sourire habituel, que je détestais, avant de se tourner vers les autres pour connaître leur avis sur la question...

    « Non, moi je dirais plutôt que ce sera une fille. J'ai déjà Elisabeth, je sens bien qu'une deuxième fille suivra!
    - Je suis d'accord avec Seth! Et puis de toute façon, je préfère avoir une petite soeur. Et to...
    - Moi je pense pareil que Klaus! S'exclama Gabriel entre deux phrases.
    - En même temps tu ne penses que comme Klaus, puisque c'est ton grand-frère! Sinon, avant que tu ne me coupes, j'allais demander à Lili' ce qu'elle en pensait...
    - Oh, moi... C'est vrai que je préfèrerais aussi que ce soit une fille, histoire que notre minorité se renforce un peu! Mais, même si c'était un garçon, je crois que je l'aimerais tout autant!
    - Oh ... comme c'est mignon... tu vas nous faire pleurer Lilith...
    - Isaac, je t'ai rien demandé!!
    - Ne m'appelle pas Isaac! Je t'ai déjà dit que j'avais horreur de mon deuxième prénom!!
    - Pourquoi tu crois que je t'appelles comme ça?
    - Saleté!!
    »

Il fit un effort surhumain pour se retenir et ne pas me toucher, puis décida de quitter la pièce, suivit par Gabriel, son nouveau chien. J'aimais beaucoup Gabriel, mais qu'il suive son frère tout le temps n'était peut-être pas toujours la meilleure idée, surtout s'ils ont dix ans d'écart... En attendant, je lâchai un énorme soupir. Je commençais à en avoir un peu marre de me prendre tout le temps la tête avec Klaus. Je finissais par croire qu'il ne m'appréciait pas. Elisabeth vint me prendre dans ses bras pour me réconforter et Seth me sourit gentiment. Elisabeth et moi avions deux ans d'écart, mais comme nous étions les deux seules filles de la famille, nous nous soutenions l'une l'autre et puis, je crois bien qu'Elisabeth me prenait pour modèle, ce qui ne pouvait que renforcer nos liens. Sinon, Seth et moi avions toujours une relation très "fusionnelle". Comme nous avions le même âge et que les adultes prenaient l'habitude de nous faire faire tout en même temps, nous avions créés un lien très spécial, que je ne retrouvais qu'avec lui.

_. Scene 2

    « Lilith! Viens me voir s'il te plaît! »

Qu'avais-je fait encore? Oui, ce fut ma première pensée lorsque ma mère m'appela. Ces derniers temps, je me comportais en vraie garce à la maison. Tout m'énervait et plus particulièrement Elias avec qui je me disputais régulièrement, ce qui avait le don d'énerver ma mère et mon père et, bien entendu, au final c'était moi qui prenait. Certes, des fois je le méritais, car je faisais tout pour le chercher, en même temps, j'avoue prendre un certain plaisir à le faire enrager, sauf qu'il en est de même pour lui, ce qui finit par créer un cercle sans fin. Mais, je n'étais pas à chaque fois en tord, sauf qu'avec son charisme et ses talents d'orateur, Elias arrivait toujours à passer entre les mailles du filet... Un jour, c'est moi qui arriverait à faire ça et tout s'inversera et alors là il rigolera moins!
Bref, je finis par descendre au rez-de-chaussée, pour rejoindre ma mère dans le séjour. Elle tenait entre les mains une lettre, qu'elle me tendit lorsqu'elle me vit arriver. Je regardai ma mère qui me souriait et me faisait signe de la lire. Cette lettre m'invitait à rejoindre Amentia, l'école de pour monstres que Klaus avait déjà rejoint. Comme j'étais une vampire, je bénéficiais du droit d'aller étudier dans cette école pour apprendre à maîtriser mes "pouvoirs" et à vivre en communauté avec les humains. Je relevais la tête le sourire au lèvre.

    « Alors??
    - C'est trop géniiiiiaaaaallll !!!! J'ai trop hâte d'y aller!! Il faut tout de suite que j'aille prévenir Seth qu'on va à Amentia ensemble!!!!!!!!
    - Hé hé hé! Du calme, jeune fille! Je veux bien que tu sois toute excitée d'aller étudier là-bas, mais je te connais! Si tu y vas, c'est réellement pour étudier, et non pour faire des bêtises avec tes cousins ou tout autre ami monstre que tu te feras!! Tu m'as bien comprise?!
    - Oui oui t'inquiètes pas!!!!!
    »

Je lui fis un grand sourire, puis finis par remonter en trombe jusque dans ma chambre. Avant d'y arriver, je passai devant celle de mon frère. La porte entrouverte, j'en profitai pour rentrer et le narguer un peu.

    « Si tu savais ce qui m'attendais...
    - Qu'est-ce que tu racontes encore? Demanda-t-il en se retournant vers moi.
    - Rien. Je dis juste que d'ici quelques mois, tu ne m'auras plus sur le dos...
    - Comment ça? T'as décidé de te suicider?
    - Ha ha ha... Très drôle... Non, je vais rentrer à Amentia, et pas toi!!!
    - Bah c'est pas grave puisque j'y irais dans deux ans...
    - Ouais mais moi je serais débarrassée de toi et vivrai en autonomie, alors que toi tu seras certes débarrassé de moi, mais tu devras continuer à vivre sous le toit de maman et papa!!!
    - Tss...
    »

Je lui tirai la langue, puis sortis de sa chambre pour me rendre dans la mienne.

_. Scene 3

    « Mademoiselle... »

J'observais ses mains flotter d'une touche à une autre du piano. Des mains si fines, si douces, si délicates. Thomas jouait divinement bien. A côté de lui, j'avais l'impression de savoir à peine jouer trois notes. J'étais complètement fasciné par sa prestance lorsqu'il se mettait à jouer. Je n'avais que seize ans et demi et je ne m'entendais pas particulièrement bien avec Thomas - de un an mon ainé - malgré les nombreuses fois où nous passâmes nos journées/soirées ensembles lorsque nous étions invités chez l'un ou chez l'autre, mais à chaque fois que je le voyais jouer du piano, j'entrais dans une sorte de transe et tout son être entier me fascinait. C'était une sensation des plus étrange, mais sur le moment je n'y prêtais guère attention.

    « Mademoiselle Debussy!! Veuillez-vous concentrer je vous prie!!
    - Ha oui... excusez-moi...
    »

Et je me remis à jouer du piano. Ce jour là, nous avions été invité à prendre le thé et comme Thomas avait une leçon de piano, je vins avec lui et en profitai pour apprendre aussi. D'ailleurs, ce n'était pas la première fois que nous faisions cela. C'est alors que Thomas vint me murmurer quelque chose à l'oreille.

    « Est-ce que ce serait moi qui te déconcentrerais?
    - Tss...
    »

Puis, il laissa échapper un petit sourire en coin, ce genre de sourire qui apparaissait lorsqu'il se sentait supérieur ou que quelqu'un venait de flatter son égo. Oui, Thomas était plutôt du genre orgueilleux, sûr de lui et surtout un tombeur de première. Je soupirai, fis mine de n'avoir rien entendu et continuai de jouer. Comment avais-je pu être fasciné par lui quelques secondes plus tôt, alors que je détestais son comportement? Je n'aimais pas son caractère et ne l'appréciait que très peu. Pourtant, je devais faire avec, puisque nos parents respectifs étaient de très bons amis et que nous avions donc très souvent l'occasion de passer du temps ensemble...

    « C'est pas comme ça que tu dois faire! Regardes... »

Il se rapprocha de moi, prit ma main et la posa délicatement sur une des touches du piano. Il continua à la faire glisser de touche en touche et le son qui en sortait était vraiment magnifique. Thomas était vraiment doué, il fallait l'avouer. Rien que pour cela, je le détestais. Il était meilleur que moi et cela suffisait à me rendre jalouse et envieuse. Il réussissait dans beaucoup de domaine et se moquait de moi parce que j'y arrivais bien moins que lui. Je voulais donc tout faire pour atteindre son niveau et le dépasser. Je voulais lui montrer que j'étais supérieure à lui. Je voulais lui montrer que je n'étais pas une bonne à rien, incapable ne serait-ce que d'atteindre son niveau. Non! Je voulais être meilleure que lui et j'y arriverais.

    « Voilà! T'as compris maintenant?
    - J'aurais pu trouver toute seule...
    - Tss...
    »

Il ne répondit rien et se remit à sa place, avant de recommencer à jouer. Je ne voulais pas qu'il sache que je trouvais qu'il jouait merveilleusement bien ou que j'avais besoin de lui pour m'améliorer. De un, parce que les gens flattaient assez son égo comme ça, je n'avais pas besoin d'en rajouter, et de deux, ma fierté avait déjà prit un coup sachant que son aide m'avait servi, alors si en plus il le savait, mon égo ne ressemblerait plus à rien. Le reste du cours se continua sans que nous nous adressions le moindre mot. Puis la leçon se termina enfin et nous rejoignîmes les parents dans le séjour. Sur le chemin, Thomas prit la parole.

    « Et sinon à Amentia, ca va?
    - Bah... Oui... et toi? Je fus plutôt intriguée par sa question, puisqu'il avait l'air quelque peu énervé...
    - Oh moi ca va! Tu sais quand on est populaire, y a pas de soucis!
    - Oui... J'ai entendu que tu avais un certain succès auprès des filles...
    - Oui! Contrairement à certaine, j'ai du succès!!
    - Qu'est-ce que tu insinues? Que je n'intéresse pas les garçons? C'est totalement faux!!!!
    - Et bien pourtant, ce n'est pas ce que j'entends...
    - Ah ouais??!! C'est pas ce que tu entends?! Moi j'te dis que j'intéresse les garçons et que je suis même capable de mettre n'importe lequel d'entre eux à mes pieds!!!
    - J'aimerais bien voir ça!
    - Et bien on pari! Si d'ici la fin de mes études j'ai pas réussi à faire craquer au moins... 10 mecs pour moi, je t'offre tout ce que tu veux!!
    - 10, en 4 ans? C'est un peu facile! Pourquoi pas 20?
    - Non! 10!
    - Bon aller, au minimum 15! Et attention, tout ce que je veux, c'est tout ce que je veux! tu reviens pas là dessus!
    - Bon, va pour 15! Mais si c'est moi qui gagne, c'est TOI qui devra faire tout ce que je veux!
    - D'accord, pari tenu!!
    »


_. Scene 4

    « Je viens d'apprendre que Neil, Adam et Kevin maniganceraient quelque chose contre toi, histoire que leur côte de popularité remonte. Depuis que tu les as humiliés devant tout le monde, je crois qu'ils t'en veulent un peu...
    - Normal... Mais je les plains sincèrement... Ils n'ont pas l'air d'avoir compris à qui ils s'attaquent... Enfin, au moins je vais pouvoir m'amuser un peu!
    - Je pourrais t'aider? Ça fait un moment que je ne me suis pas amusée non plus...
    - Bien entendu! Tu sais parfaitement que j'adore concocter des plans machiavéliques avec toi!
    »

Cassandre se mit à rire et je ne tardai pas à en faire de même. Cela faisait à présent deux ans ans que j'étais rentrée à Amentia, et mon entrée dans cette école changea radicalement mon caractère. Enfin, j'avais toujours été une garce, seulement je ne le montrais que très peu auparavant. Mais en plus de cela, j'avais acquis une notoriété que je n'aurais jamais imaginé obtenir et j'avais également appris à me servir de mes charmes, puisque j'avais fait le pari avec Thomas que j'arriverais à faire tomber n'importe quel garçon à mes pieds, mais, une fois de plus, je fus surprise de constater que j'étais bien plus douée que j'en avais l'air. J'y avais même pris goût! A 17 ans, j'étais devenue une véritable croqueuse d'homme ... voir même dans tous les sens du terme. Car il faut bien l'avouer, sentir tout ce sang bouillant lorsque vous êtes vampire, il est difficile d'y résister, alors, certes, il m'est arrivé quelques petits écarts lors de certaines nuits mouvementées, mais heureusement pour moi, je les vidais tellement de leur sang qu'ils s'en évanouissaient et oubliaient tout le lendemain. En tout cas, mon secret n'était toujours pas découvert - oui parce que ça m'embêterait que l'administration apprenne que je bois le sang de mes camarades à certaines occasions ...
Nous finîmes par sortir de la salle commune, pour nous rendre à la Bibliothèque, lieu de prédilection pour Neil, Adam et Kevin. J'avais déjà un plan parfaitement prêt dans ma tête et je l'expliquai à Cassandre sur le chemin. Si tout fonctionnait, ils n'étaient pas prêts de revenir s'attaquer à moi avant leur 80 ans.

    « Je m'occupe du premier qui s'éloigne un peu trop du troupeau. Je l'accoste « accidentellement » et lui laisse comprendre qu'il y aurait une possible ouverture, avant de lui donner un petit rendez-vous. Ensuite, j'essaye d'en choper un deuxième, pendant que tu t'occupes du troisième. Je t'autorise à lui dire ce que tu veux, tant qu'au final il croit que je serais potentiellement intéressée par lui. Une fois la machine en route, le reste ne sera qu'un jeu d'enfant...
    - On va vraiment bien s'amuser!!
    - Oui vraiment!
    »

Bon je l'avoue... J'adore ce que je suis devenue! Depuis que j'ai fait ce pari - stupide certes - je me sens vraiment plus épanouie et surtout beaucoup plus forte. Avant, je ne me sentais pas réellement capable de m'affirmer devant des gens que je ne connaissais pas, alors que maintenant, je me sens continuellement supérieure aux autres! Je prend un plaisir à tirer les ficelles et jouer avec les gens, notamment les garçons. Le contrôle et le pouvoir sont deux choses fascinantes qui vous procurent des sensations de grandeur et de puissance inimaginable.


Dernière édition par Lilith S. Debussy le Jeu 30 Aoû - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adélys Fëanáro

avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 25
Localisation : Westeros

Feuille de personnage
Race: Djinn
Classe: 3 ème année
Age & Sexe: Fille - 18 ans

MessageSujet: Re: Lilith Sélène Debussy | Terminé   Mer 29 Aoû - 19:48

Fiouuuuu c'était long mais c'était bien j'ai apprécié de lire une histoire à la première personne ^^ !
Fiche validée

_________________
"Left me with life in hell."

Revenir en haut Aller en bas
http://amentia.forum-actif.net
Lilith S. Debussy

avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 14/06/2012
Age : 26

Feuille de personnage
Race: Vampire
Classe:
Age & Sexe: 18 ans & Femme

MessageSujet: Re: Lilith Sélène Debussy | Terminé   Mer 29 Aoû - 19:51

Bravo pour avoir tout lu =p Et merci! ^-^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lilith Sélène Debussy | Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lilith Sélène Debussy | Terminé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Hiver refroidit les cœurs, et l'Amitié les réchauffent [Lilith Heather/Ruby White] [Terminé]
» Là où éclosent des roses né l'amitié la plus pure [Victoire Dremso/Lilith Heather/Thel Milson] [Terminé]
» [Terminé] Comme s'il faisait le même geste mais en sens inverse pour effacer les marques. [Lilith Heather - SungGyu Kim]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Personnage :: Fiches des personnages :: Fiches validées-
Sauter vers: